Allemagne : Le drapeau israélien sur le siège d’un éditeur fait polémique
Rechercher

Allemagne : Le drapeau israélien sur le siège d’un éditeur fait polémique

Le président de la maison d'édition Springer affirme que ce geste sert à lutter contre l'antisémitisme, et demande à ses employés de partir travailler ailleurs s'ils sont gênés

Le président de la maison d'édition Alex Springer Mathias Doepfner, à droite, aux côtés d'une survivante allemande de la Shoah,  Margot Friedlaender , deuxième à gauche, et de la chancelière allemande Angela Merkel, deuxième à droite, durant la remise du prix "Talisman" pour célébrer le 70e anniversaire de la loi constitutionnelle (Grundgesetz) à Berlin, le 4 mai 2019. (Crédit : Bernd von Jutrczenka/DPA/AFP)
Le président de la maison d'édition Alex Springer Mathias Doepfner, à droite, aux côtés d'une survivante allemande de la Shoah, Margot Friedlaender , deuxième à gauche, et de la chancelière allemande Angela Merkel, deuxième à droite, durant la remise du prix "Talisman" pour célébrer le 70e anniversaire de la loi constitutionnelle (Grundgesetz) à Berlin, le 4 mai 2019. (Crédit : Bernd von Jutrczenka/DPA/AFP)

JTA – Le directeur d’une maison d’édition d’Allemagne n’a pas pris de gants quand il s’est adressé aux employés qui se plaignaient de sa décision de faire flotter le drapeau israélien sur le siège de l’entreprise : il leur a simplement demandé de partir travailler ailleurs.

« Je pense, et je suis très franc avec vous, que ceux qui ont un problème avec le fait que le drapeau israélien sera hissé pendant une semaine ici suite à des manifestations antisémites, devraient se mettre en quête d’un nouvel emploi », a déclaré Mathias Doepfner, le président d’Axel Springer, lors d’une visioconférence, la semaine dernière, avec des milliers de ses employés à travers le monde, a rapporté Israel Hayom lundi.

Doepfner se décrit comme étant un sioniste non-Juif.

Le drapeau a été hissé, le mois dernier, pendant le conflit qui a opposé le Hamas et Israël pendant 11 jours – des affrontements qui ont fait plus de 250 morts, principalement du côté palestinien. De nombreuses manifestations contre Israël, en Europe et ailleurs, ont été marquées par des incitations à la violence à l’encontre des Juifs et d’Israël, et plusieurs actes de violence ont été rapportés en lien avec ces manifestations en Europe et aux États-Unis.

Axel Springer possède plusieurs affaires en Israël – dont la société Yad2, active dans l’immobilier.

Sur son site internet, l’éditeur énumère cinq « Principes et valeurs ». Le deuxième indique : « Nous soutenons le peuple Juif et le droit à l’existence de l’État d’Israël. »

Le premier est : « Défendre la liberté, l’État de droit, la démocratie et une Europe unie », suivi par « le soutien à l’alliance transatlantique entre les États-Unis d’Amérique et l’Europe ; l’engagement en faveur d’une économie de marché libre et sociale, et le rejet de l’extrémisme politique et religieux, et de toute forme de racisme et de discrimination sexuelle ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...