Rechercher

Almog Cohen : Les Juifs du Neguev vivent dans un climat de peur et de terreur

Dans son premier discours à la Knesset, le nouvel élu a accusé Israël de ne pas respecter son contrat social fondamental en n'assurant pas la sécurité de ses citoyens

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le nouveau député Otzma Yehudit Almog Cohen, le 14 novembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le nouveau député Otzma Yehudit Almog Cohen, le 14 novembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Dans son premier discours à la Knesset, le député d’extrême droite Otzma Yehudit Almog Cohen a accusé Israël de ne pas respecter son contrat social fondamental en n’assurant pas la sécurité personnelle de ses citoyens.

Mettant l’accent sur l’anarchie omniprésente dans la région sud du Neguev, Cohen a déclaré que « nous sommes dans une situation où l’État viole le contrat le plus fondamental et non écrit entre lui et ses citoyens, à savoir leur sécurité personnelle ».

« La réalité dans laquelle vivent mes frères et sœurs, résidents du Neguev, est un sentiment de peur et de terreur face à ce qui est à venir, avec une anxiété constante pour l’avenir de nos enfants », a-t-il ajouté, liant ainsi deux des promesses centrales de la campagne d’Otzma Yehudit : améliorer la sécurité personnelle et développer les régions périphériques.

Les remarques de Cohen interviennent alors que son parti se bat pour obtenir le contrôle du ministère responsable du développement du Neguev, du nord de la Galilée et d’autres régions périphériques.

Le leader d’Otzma Yehudit, Itamar Ben Gvir, a déclaré que si son parti ne parvenait pas à s’imposer dans ces régions, il ne se joindrait pas au gouvernement formé par le leader du Likud, Benjamin Netanyahu.

L’anarchie généralisée est un problème de longue date dans le Neguev, où la présence policière est limitée et parfois inefficace. Cohen, un habitant du Neguev et leader de la commission de sauvetage du Negev, qui a récemment été empêchée de créer une milice civile d’autodéfense, a qualifié ses concitoyens de « pionniers modernes qui sont les seuls à construire sur la terre de leurs ancêtres » dans « un vaste no man’s land ».

Les résidents juifs du Neguev se sont particulièrement heurtés aux Bédouins locaux.

« Je n’accepterai aucune situation dans laquelle des femmes sont harcelées sexuellement dans les rues de la terre de nos ancêtres exclusivement parce qu’elles sont juives », a-t-il déclaré.

« Le Neguev s’est même détérioré au point que les propriétaires d’entreprises paient un impôt de capitation, un impôt moderne, un impôt de protection afin de survivre à une journée de travail », a ajouté Cohen.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...