Rechercher

Antisémitisme : L’Union Berlin s’excuse après un match contre le Maccabi

Les incidents incluent des menaces et des jets de bières, un drapeau d'Israël brûlé et un supporter allemand criant "Sieg Heil"; le club berlinois dénonce un comportement honteux

Les supporters du Maccabi Haifa déploient des drapeaux israéliens dans les tribunes, lors du match de football aller du groupe E de l'UEFA Conference League entre le FC Union Berlin et le Maccabi Haifa au stade olympique de Berlin, le 30 septembre 2021. (Matthias KOCH / DPA / AFP) / Allemagne OUT)
Les supporters du Maccabi Haifa déploient des drapeaux israéliens dans les tribunes, lors du match de football aller du groupe E de l'UEFA Conference League entre le FC Union Berlin et le Maccabi Haifa au stade olympique de Berlin, le 30 septembre 2021. (Matthias KOCH / DPA / AFP) / Allemagne OUT)

BERLIN – L’Union Berlin a présenté ses excuses vendredi après que des supporters ont lancé des insultes antisémites à des supporters visiteurs du champion israélien Maccabi Haifa, premier club d’Israël à jouer dans le stade olympique datant de l’époque nazie.

« Ce comportement est honteux et intolérable », a déclaré le président de l’Union Berlin, Dirk Zingler.

« Nous présentons nos excuses aux personnes concernées… nous ne tolérerons jamais la discrimination dans nos rangs. Il est important de rester vigilant et de travailler sans relâche à la combattre. »

Les supporters de Haïfa ont déclaré avoir été victimes d’insultes antisémites de la part de certains supporters de l’Union Berlin lors d’un match d’Europa Conference League au stade olympique de la ville, où les hôtes se sont imposés 3-0 jeudi.

Le stade a été construit pour les Jeux olympiques de 1936 accueillis par l’Allemagne nazie, où Adolf Hitler avait lancé l’un des événements sportifs les plus controversés de l’histoire il y a 85 ans.

« Sur les terrasses, nous avons été menacés par des supporters de l’Union, bombardés de bière », a déclaré le Forum de la jeunesse de la Société germano-israélienne de Berlin-Potsdam sur Twitter, ajoutant que les membres de leur groupe ont fait l’objet d’insultes antisémites « entre autres choses. »

L’un des supporters israéliens a déclaré au quotidien allemand Welt qu’un supporter de l’Union Berlin avait tenté de mettre le feu à un petit drapeau israélien en papier, ce que la police a confirmé par la suite.

La police de Berlin a déclaré qu’elle enquêtait sur les incidents pour incitation, et qu’un suspect, qui a crié à plusieurs reprises « Sieg Heil », faisait également l’objet d’une enquête.

Le département de recherche et d’information sur l’antisémitisme de Berlin (RIAS) a déclaré que les fans du Maccabi Haïfa avaient également entendu un supporter de l’Union Berlin demander à ses compagnons : « Hé les gars, est-ce que l’un d’entre vous a un peu de 74-90-8 dans sa poche ? »

Ces chiffres font référence au cyanure d’hydrogène, l’ingrédient actif du gaz toxique Zyklon B utilisé par les nazis pendant la Shoah.

Les évènements de jeudi ont déclenché de nombreuses condamnations.

« Les incidents antisémites lors du match d’hier… montrent que l’hostilité envers les Juifs est encore très répandue dans le football », a déclaré Felix Klein, responsable de la lutte contre l’antisémitisme en Allemagne, au groupe de médias Funke.

« Je suis consterné qu’au lieu d’équité et de respect, la haine et la violence émanent des fans allemands, surtout dans ce lieu chargé d’histoire », a ajouté Klein.

Vendredi matin, le forum des jeunes a tweeté : « Merci pour la vague de solidarité en ligne et aux fans de l’Union qui ont fait preuve de solidarité avec nous dans le stade. »

Le match a été déplacé de l’Alten Foersterei, le terrain de l’Union Berlin, au Stade olympique, plus grand, où joue le club rival Hertha Berlin, pour répondre aux exigences de l’UEFA.

Avant le match de jeudi, les joueurs du Maccabi se sont rendus au mémorial de l’Holocauste situé dans le centre de Berlin, où ils ont déposé une gerbe.

« Ce n’est pas seulement un autre match pour nous. Des atrocités ont eu lieu ici », avait déclaré l’entraîneur du Maccabi Haifa, Barak Bakhar, lors d’une conférence de presse mercredi.

Le président de l’équipe, Yaakov Shahar, a déclaré avant le match que c’était la deuxième fois que le Maccabi jouait contre un club de la première division allemande, et que la fois précédente avait été combinée avec une visite du camp de concentration de Dachau.

Sur cette photo du 2 août 1936, Adolf Hitler et Hermann Goering regardent les épreuves des Jeux olympiques à Berlin. (AP)

« Le fait même que nous jouions d’égal à égal avec nos hôtes dit tout. Cela signifie que nous avons gagné », avait déclaré Shahar. « Nous les accueillerons également et, si possible, nous leur ferons visiter Yad Vashem [mémorial de la Shoah à Jérusalem], afin qu’ils puissent voir et apprendre leur passé. »

Le club israélien lui-même n’a pas réagi aux incidents antisémites.

« Un grand merci pour votre hospitalité. C’était un match passionnant devant votre public comme le nôtre, et aussi dans ce stade, qui a sa propre signification. Merci beaucoup et à bientôt en Israël », a tweeté le club.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...