Antisémitisme : pour LR, l’exécutif pas assez « lucide » sur « l’islamisme radical »
Rechercher

Antisémitisme : pour LR, l’exécutif pas assez « lucide » sur « l’islamisme radical »

Les Républicains reprochent au gouvernement son inaction face à l'islamisme radical

Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains. (Crédit : Wikipedia CC BY-SA 3.0)
Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains. (Crédit : Wikipedia CC BY-SA 3.0)

L’exécutif n’est pas assez « lucide » sur les « racines » du « nouvel antisémitisme » que sont « l’islamisme radical », ont estimé lundi Les Républicains (LR), réitérant par ailleurs leur condamnation des injures adressées au philosophe Alain Finkielkraut samedi par des « gilets jaunes ».

« Il est temps que le gouvernement soit aujourd’hui lucide sur les racines de ce nouvel antisémitisme qui est en train de grignoter la société française », a déclaré le secrétaire général délégué de LR, Geoffroy Didier, lors d’un point-presse.

Les Républicains « condamnent avec force de tels insultes, de tels actes, et lutteront avec détermination contre cet antisémitisme », et Laurent Wauquiez participera à la marche contre l’antisémitisme prévue mardi à Paris, a-t-il indiqué.

Mais « les mots ne suffisent plus, l’unité nationale ne suffit plus, les tweets consternés de Christophe Castaner, de Benjamin Griveaux ne suffisent plus. L’antisémitisme grandit car l’islamisme radical grandit en France et il est sur ce point urgent que le gouvernement passe des tweets aux actes », a poursuivi M. Didier.

« Des questions sont en effet posées. Comment se fait-il que sept mosquées salafistes seulement aient été jusqu’ici fermées alors que les services de renseignement en recensent plus d’une centaine ? Comment se fait-il que seulement vingt étrangers islamistes aient été expulsés du territoire alors que les services de renseignement recensent plus de 3 400 étrangers fichés et considérés comme dangereux ? », a-t-il développé.

« Comment se fait-il que le gouvernement envisage aujourd’hui de faire revenir en France des djihadistes qui ont pourtant trahi leur patrie ? Comment se fait-il que M. Griveaux ait considéré comme stigmatisant l’appel de cent intellectuels dont Alain Finkielkraut contre le séparatisme islamiste ? », a-t-il ajouté en référence à un appel signé par une centaine d’intellectuels en 2018.

« Lutter ou ne pas lutter contre les racines du nouvel antisémitisme est un choix politique » et le gouvernement « n’a pas encore effectué suffisamment ce choix », a-t-il jugé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...