Rechercher

Après deux démissions, deux nominations au cabinet de Bennett

Le Premier ministre a nommé Eden Bizman et Keren Hajioff aux postes de chef de cabinet et de conseillère aux Affaires étrangères après le départ de deux officiels de son bureau

Eden Bizmanà à gauche, et  Keren Hajioff  sont respectivement nommés chef de cabinet et haute-conseillère aux Affaires étrangères et aux médias au bureau du Premier ministre. (Crédit : Haim Zach/Kobi Gideon)
Eden Bizmanà à gauche, et Keren Hajioff sont respectivement nommés chef de cabinet et haute-conseillère aux Affaires étrangères et aux médias au bureau du Premier ministre. (Crédit : Haim Zach/Kobi Gideon)

Le Premier ministre Naftali Bennett a désigné un nouveau chef de cabinet et un nouveau haut-conseiller aux Affaires étrangères, a annoncé son bureau dans la journée de lundi.

Ces nominations suivent deux démissions successives de haut-rang en quelques semaines seulement au bureau du chef du gouvernement d’unité.

Eden Bizman va devenir chef de cabinet après avoir été directeur-général adjoint du bureau du Premier ministre pendant presque un an. Il a été, dans le passé, directeur-général adjoint du bureau du contrôleur de l’État et il a aussi été chef de cabinet de Bennett quand ce dernier était ministre de l’Éducation nationale.

Agé de 36 ans, père de quatre enfants, Bizman a obtenu une licence en droit et une maîtrise en administration des affaires à l’université Bar-Ilan.

Selon le bureau de Bennett, Bizman prendra sa nouvelle fonction dans les prochains jours. Sa nomination doit être approuvée par la Commission des services civils.

De son côté, Keren Hajioff, 32 ans, deviendra haute-conseillère de Bennett aux Affaires étrangères et aux médias en remplacement de Shimrit Meir. Elle a été porte-parole du Commandement du nord dans l’armée israélienne et responsable de la diplomatie publique au sein de Tsahal. Elle est licenciée en sciences politiques et elle a obtenu une maîtrise de communication politique au sein de l’université Bar-Ilan.

Elle a été porte-parole de Bennett auprès des médias étrangers après avoir immigré du Royaume-Uni en 2009.

Le Premier ministre Naftali Bennett (à gauche) et le chef de cabinet Tal Gan-Zvi (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Ces nominations surviennent après que Tal Gan-Zvi, actuel chef de cabinet de Bennett et son conseiller depuis 2013, a présenté sa démission, la semaine dernière.

Une démission qui a suivi celle de Meir, qui avait soumis la sienne moins de deux semaines auparavant. Considérée comme une rivale de Gan-Zvi au sein du bureau de Bennett, elle avait annoncé qu’elle quitterait ses fonctions en date du 1er juin.

Meir, haute-conseillère aux Affaires étrangères, était également l’une des aides les plus proches de Bennett. Toutefois, elle se serait opposée à Gan-Zvi et à d’autres membres du bureau de manière répétée, ces derniers ayant eu le sentiment qu’elle tentait de grignoter leurs sphères d’influence, notamment en conseillant Bennett sur sa stratégie politique et sur sa réponse à diverses crises comme lors de la pandémie de coronavirus ou du départ de la coalition de la députée Idit Silman, a fait savoir le site Ynet.

Elle semblait aussi vouloir entraîner Bennett vers le centre politique au grand dam de son parti Yamina de droite.

La démission de Gan-Zvi avait été considérée comme un signe supplémentaire d’instabilité au sein du gouvernement, qui lutte actuellement pour sa survie après avoir perdu sa majorité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...