Rechercher

Tal Gan-Zvi démissionne, dernier signe de discorde au sein du cabinet de Bennett

Le chef de cabinet du Premier ministre, conseiller de Bennett depuis 2013, est le dernier collaborateur de haut niveau à partir ; il sera suivi de sa rivale Shimrit Meir

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Naftali Bennett (à gauche) et le chef de cabinet Tal Gan-Zvi (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Naftali Bennett (à gauche) et le chef de cabinet Tal Gan-Zvi (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Tal Gan-Zvi, le chef de cabinet du Premier ministre Naftali Bennett, quittera ses fonctions dans les semaines à venir, a annoncé lundi le cabinet de Bennett.

Gan-Zvi, qui est conseiller de Bennett depuis 2013, a présenté sa démission, selon le cabinet du Premier ministre.

Bennett a qualifié la « sagesse, les compétences de gestion et les fruits de son travail » de Gan-Zvi d’atout précieux, et a qualifié son aide de « l’un de mes piliers. »

« J’ai eu le privilège tout au long de l’année passée de travailler avec un véritable serviteur de l’État pour qui le bien-être d’Israël était et reste toujours au cœur de ses préoccupations », a déclaré Gan-Zvi, 41 ans, dans une déclaration remerciant Bennett.

La demande de Gan-Zvi intervient moins de deux semaines après qu’une autre conseillère de Bennett a annoncé son départ.

Shimrit Meir, considérée comme une rivale de Gan-Zvi au sein du cabinet de Bennett, a annoncé dans une lettre de démission qu’elle quitterait le 1er juin.

Le président de Yamina, Naftali Bennett, dirige une réunion de faction à la Knesset, le 26 avril 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)

Meir, conseillère principale des Affaires étrangères, est également l’une des plus proches collaboratrices de Bennett. Elle aurait eu des accrochages répétés avec Gan-Zvi et d’autres conseillers politiques qui estimaient qu’elle essayait d’empiéter sur leur territoire, notamment en donnant des conseils à Bennett en matière de stratégie politique et de réponse aux crises comme celle du coronavirus ou au sujet du départ de la députée Idit Silman de la coalition, selon Ynet.

Elle a aussi été perçue comme poussant Bennett vers le centre politique, au grand dam de son parti de droite, Yamina.

« Elle ne s’entendait pas bien avec Tal Gan-Zvi », a déclaré un conseiller principal de Yamina au Times of Israel après que Meir a annoncé son départ. « Shimrit a essayé de prendre en charge des affaires dont Tal s’occupe, des affaires qui ne relèvent pas du domaine diplomatique ».

« Franchement, je pense qu’elle ne s’entendait avec aucun des députés ou ministres du parti », a ajouté la source, tout en notant que Meir avait des relations étroites avec son personnel trié sur le volet, notamment avec le conseiller du Premier ministre pour les médias étrangers et le conseiller pour les Affaires de la Diaspora.

Shimrit Meir, alors rédactrice en chef d’Al Masdar (La Source), un journal en ligne en langue arabe, à Tel Aviv, le 02 mars 2015. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash 90)

La démission de Gan-Zvi a été considérée comme un signe supplémentaire d’instabilité au sein du gouvernement, qui lutte pour sa survie après avoir perdu sa majorité.

Une source au sein de Yamina a déclaré que Gan-Zvi a dû faire face à des frustrations croissantes à la tête du cabinet du Premier ministre. Il a notamment été critiqué lorsqu’il a tenté de faire glisser le Premier ministre vers la droite et a longtemps été chargé de garder Nir Orbach, le député de Yamina, dans le droit chemin.

Orbach aurait lui aussi été frustré par les compromis idéologiques inhérents à la participation à une large coalition et a été considéré comme un transfuge potentiel. Sans le soutien de Gan-Zvi, Orbach pourrait réexaminer ses options politiques, a déclaré la source.

Gan-Zvi, un vétéran de l’unité commando Egoz, a commencé sa carrière politique avec Nir Barkat en 2008, lorsque ce dernier s’est présenté avec succès à la mairie de Jérusalem. Gan-Zvi a rejoint le personnel de Bennett en 2013, lorsqu’il était ministre de l’Économie, et a été nommé chef de cabinet de Bennett lorsqu’il est devenu ministre de l’Éducation en 2015.

Gan-Zvi a dirigé les négociations de la coalition de 2021 pour Bennett qui a créé le gouvernement actuel.

Bennett et Meir se sont liés en 2014, pendant la guerre à Gaza, selon le Jewish Insider.

Avant de le rejoindre au cabinet du Premier ministre, elle a fondé Link – le Center for Strategic Communication in the Middle East, en 2020, un organisme à but non lucratif visant à promouvoir l’image d’Israël dans le monde arabe.

Selon la presse israélienne, Meir a encouragé Bennett à former la coalition qu’il dirige avec Yair Lapid de Yesh Atid et Mansour Abbas de Raam, après les élections de 2021.

Carrie Keller-Lynn a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...