Rechercher

Après son 1er concert en Israël, Adam Duritz, des Counting Crows, promet de revenir

« Nous devons partir mais nous reviendrons », a déclaré le chanteur du groupe, après un spectacle de près de deux heures à guichets fermés

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Le chanteur des Counting Crows, Adam Duritz, lors de leur concert du 14 septembre à Raanana, en Israël (Crédit : Courtoisie de Shlomi Pinto)
Le chanteur des Counting Crows, Adam Duritz, lors de leur concert du 14 septembre à Raanana, en Israël (Crédit : Courtoisie de Shlomi Pinto)

Le groupe de rock Counting Crows et son leader Adam Duritz ont donné le coup d’envoi de la partie européenne de leur tournée “Butter Miracle” avec un concert en plein air, mercredi soir, dans l’amphithéâtre de Raanana, devant plusieurs milliers de fans.

« C’est génial que vous soyez venus si nombreux, merci beaucoup », a déclaré Duritz. « Nous avons passé une merveilleuse semaine ici, c’est tellement beau ici. »

Tout au long du concert qui a duré une heure et demie, Duritz, vêtu d’une veste en jean et d’un t-shirt trempé de sueur, débarrassé de ses célèbres dreadlocks, a parcouru la scène, reprenant une dizaine de titres, dont « Round Here », « Hard Candy », « Mr. Jones » et « Big Yellow Taxi ».

Duritz a fait la part belle à des moments plus paisibles, chantés et parfois même simplement dits, comme avec « Mr. Jones » et « Colorblind ».

Sa voix, sa musique et sa présence ont ravi un public auquel il s’est montré très attentif. Le succès de Counting Crows ne se dément décidément pas, tout en douceur et en harmonie, 30 ans après leurs débuts.

Le public, d’âge moyen, mélange d’Israéliens natifs et nés aux États-Unis, était très heureux d’être là et de pouvoir applaudir Duritz et les Counting Crows, après le report du concert, prévu en avril dernier, pour des raisons liées à la pandémie.

Le chanteur des Counting Crows, Adam Duritz, lors du concert du 14 septembre à Raanana, en Israël (Crédit : Courtoisie de Shlomi Pinto)

Le public est resté debout pendant la quasi-totalité du concert, chantant et se balançant au rythme de la musique, reprenant en chœur les paroles des chansons emblématiques du groupe, répondant avec empressement chaque fois que Duritz pointait le micro dans sa direction.

Le rappel a été l’occasion pour Duritz d’interpréter « Holiday in Spain », sur un piano droit apporté sur scène pour lui.

Il a de nouveau remercié le public pour son enthousiasme, confiant sa surprise d’avoir reçu un tel accueil dans une ville où ils ne s’étaient jamais produits auparavant.

« Nous devons partir, mais il est certain que nous reviendrons », a promis Duritz.

Le batteur des Counting Crows, Jim Bogios, sur la scène de Raanana, en Israël, le soir du mercredi 14 septembre, lors du tout premier concert du groupe en Israël (Crédit : Courtoisie de Shlomi Pinto)

Ultime témoignage de l’émotion qui a baigné cette soirée de septembre, le batteur, Jim Bogios, a écrit sur Facebook : « Ce fut une nuit épique et émouvante pour notre tout premier concert en Israël. Nous avons reçu énormément d’amour et d’énergie. »

« Impossible d’aller nous coucher après ça, alors nous avons dîné et bu pour célébrer ce moment, avant de rejoindre des baigneurs, sur la plage, au bord de la Méditerranée. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...