Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

Arrestation d’une femme soupçonnée du meurtre de ses bébés il y a plus de 25 ans

Les autres enfants de la suspecte, quinquagénaire de Cisjordanie, affirment qu'elle avait menti en affirmant que deux bébés étaient morts de la mort subite du nourrisson

Illustration : La police israélienne enquête sur la scène d'un crime, le 2 juin 2021. (Crédit : Police israélienne)
Illustration : La police israélienne enquête sur la scène d'un crime, le 2 juin 2021. (Crédit : Police israélienne)

La police a arrêté lundi une femme soupçonnée d’avoir tué deux de ses enfants en bas âge il y a plus de 25 ans lors de deux incidents séparés.

Les décès des nourrissons, le premier en 1989 et le second en 1995, ont été attribués à l’époque au syndrome de mort subite du nourrisson, également connu sous le nom de « mort au berceau », un syndrome mal compris dans lequel les nourrissons meurent pendant leur sommeil, souvent en l’absence de toute antécédent médical préexistant connu.

La suspecte, une quinquagénaire résidant dans une implantation de Cisjordanie, a été arrêtée dimanche après que ses enfants survivants, aujourd’hui adultes, ont déposé une plainte auprès de la police de Jérusalem.

Selon cette plainte, leurs frère et sœur ne seraient pas morts du syndrome de la mort subite du nourrisson, mais auraient été tués par leur mère.

La police mène une enquête sur les deux décès.

Lundi, le tribunal de district de Jérusalem a prolongé sa détention d’une semaine. Le tribunal a imposé un embargo interdisant la publication des détails de l’enquête ou de l’identité de la femme.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.