Au début de la shiva, la famille Peres invite chaque Israélien à lui rendre hommage
Rechercher

Au début de la shiva, la famille Peres invite chaque Israélien à lui rendre hommage

Des centaines de personnes ont rendu visite aux proches de l’ancien président au premier soir de la semaine de deuil au Centre Peres pour la Paix de Jaffa

Des Israéliennes sur la tombe de l'ancien président Shimon Peres, après son enterrement au cimetière national du mont Herzl, à Jérusalem, le 30 septembre 2016. (Crédit : AFP/Gil Cohen-Magen)
Des Israéliennes sur la tombe de l'ancien président Shimon Peres, après son enterrement au cimetière national du mont Herzl, à Jérusalem, le 30 septembre 2016. (Crédit : AFP/Gil Cohen-Magen)

La famille de l’ancien président Shimon Peres, qui a été enterré vendredi pendant des funérailles d’Etat auxquelles ont assisté des dizaines de dirigeants internationaux, a commencé la tradition juive de deuil de la shiva samedi soir.

La famille a invité tous les Israéliens souhaitant rendre un dernier hommage à Peres à leur rendre visite au Centre Peres pour la Paix de Jaffa dans les prochains jours.

Des centaines de personnes sont ainsi arrivées à la fin de Shabbat.

Le fils de Peres, Chemi, a déclaré au public que depuis son décès, « nous avons été submergés dans un profond chagrin, et nous sentons que ce chagrin n’est pas seulement le nôtre, mais celui de tout Israël. »

« L’amour et le soutien que nous avons reçus des citoyens d’Israël et des dirigeants internationaux nous entourent et adoucit la grande douleur », a-t-il déclaré.

Chemi Peres devant le cercueil de son père, l'ancien président Shimon Peres, au cimetière national du mont Herzl, à Jérusalem, le 30 septembre 2016. (Crédit : AFP/Nicholas Kamm)
Chemi Peres devant le cercueil de son père, l’ancien président Shimon Peres, au cimetière national du mont Herzl, à Jérusalem, le 30 septembre 2016. (Crédit : AFP/Nicholas Kamm)

Le Centre a été décoré de plusieurs photos de la vie de Peres. Les visiteurs sont invités à les regarder et à explorer le travail de l’ancien président. Beaucoup se sont rapprochés de la famille pour leur parler.

Dan Shapiro, l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël et la présidente de la Cour suprême Miriam Naor étaient notamment présents, tout comme plusieurs députés et l’ancien chef du Mossad Tamir Pardo.

Shapiro a déclaré à Ynet qu’il avait « eu le privilège de rencontrer Peres en tant qu’ambassadeur », plusieurs fois, et avait ressenti la connexion personnelle entre eux.

« Il m’a toujours donné de bons conseils sur des questions personnelles et diplomatiques. Il était toujours intéressé par mon épouse et mes enfants. Ce décès m’a touché personnellement. »

Le Centre Peres pour la Paix, à Jaffa, le 28 septembre 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le Centre Peres pour la Paix, à Jaffa, le 28 septembre 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Moshe Gafni, député de Yahadout HaTorah, a déclaré que lui et Peres s’étaient rencontrés à de nombreuses reprises pour discuter de sujets politiques. « Il avait beaucoup de mérite dans le pays, et en tant que haredi, je peux dire qu’il avait du mérite auprès de la population haredi. »

Beaucoup de visiteurs n’étaient pas des responsables publics, mais de simples Israéliens venus rendre hommage à leur ancien président.

Aliza Rubin a déclaré à Walla qu’elle était « fan de l’œuvre de sa vie. Ses [croyances] en la paix, sa persévérance, sa détermination à atteindre ses objectifs. »

Sarit Mizrahi, de Holon, a déclaré à Ynet qu’elle avait « beaucoup apprécié l’homme et son travail au cours des années. Je l’ai rencontré dans les années 1980 pendant la grève des étudiants à l’université Ben Gurion. Il nous a rencontrés et je lui ai raconté les difficultés des étudiants. Il était toujours attentif. Peres était un grand homme. »

Nail Zoabi, un Arabe israélien du nord d’Israël, a déclaré qu’il avait honte des dirigeants arabes d’Israël qui ont refusé d’assister aux funérailles de Peres.

Daniel Shapiro, ambassadeur des Etats-Unis en Israël, le 9 décembre 2014. (Crédit : Matty Stern/Ambassade américaine)
Daniel Shapiro, ambassadeur des Etats-Unis en Israël, le 9 décembre 2014. (Crédit : Matty Stern/Ambassade américaine)

« C’était important pour moi de venir ici et de dire que nous, arabes et juifs, participons au deuil. La Liste arabe unie lui a fait une grande injustice. Je pense que leur acte était inhumain et ne nous représente pas, et j’ai honte de ce qu’ils ont fait. »

Peres a été enterré vendredi par des dizaines de dirigeants internationaux qui ont salué l’ancien président et Premier ministre pour avoir recherché la paix avec un esprit et un optimisme infatigable, même si sa vision d’un « nouveau Moyen Orient » n’a jamais été réalisée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...