Autriche : Des milliers de manifestants contre l’extrême-droite au gouvernement
Rechercher

Autriche : Des milliers de manifestants contre l’extrême-droite au gouvernement

Bravant la neige, les manifestants à Vienne ont brandi des affiches dénonçant le fascisme et le racisme au premier anniversaire de la coalition entre les conservateurs et le FPÖ

  • Les manifestants lors d'un rassemblement organisé pour le premier anniversaire de la coalition gouvernementale formée entre les conservateurs et le parti de la Liberté d'extrême droite, le 15 décembre 2018 (Crédit :  ALEX HALADA / AFP)
    Les manifestants lors d'un rassemblement organisé pour le premier anniversaire de la coalition gouvernementale formée entre les conservateurs et le parti de la Liberté d'extrême droite, le 15 décembre 2018 (Crédit : ALEX HALADA / AFP)
  • Les manifestants lors d'un rassemblement organisé au premier anniversaire de la coalition gouvernementale formée entre les conservateurs et le parti de la Liberté d'extrême droite, le 15 décembre 2018 (Crédit :  ALEX HALADA / AFP)
    Les manifestants lors d'un rassemblement organisé au premier anniversaire de la coalition gouvernementale formée entre les conservateurs et le parti de la Liberté d'extrême droite, le 15 décembre 2018 (Crédit : ALEX HALADA / AFP)
  • Photo d'illustration : Les manifestants tiennent des pancartes aux visages du chancelier autrichien Sebastian Kurz (à gauche) et  Heinz-Christian Strache,  président du FPÖ d'extrême-droite, lors d'un rassemblement organisé au premier anniversaire de la coalition gouvernementale formée entre les conservateurs et le parti de la Liberté d'extrême droite, le 15 décembre 2018 (Crédit : AFP/APA/HANS PUNZ)
    Photo d'illustration : Les manifestants tiennent des pancartes aux visages du chancelier autrichien Sebastian Kurz (à gauche) et Heinz-Christian Strache, président du FPÖ d'extrême-droite, lors d'un rassemblement organisé au premier anniversaire de la coalition gouvernementale formée entre les conservateurs et le parti de la Liberté d'extrême droite, le 15 décembre 2018 (Crédit : AFP/APA/HANS PUNZ)
  • Les manifestants brandissent une pancarte avec une croix gammée barrée lors d'un rassemblement organisé au premier anniversaire de la coalition gouvernementale formée entre les conservateurs et le parti de la Liberté d'extrême droite, le 15 décembre 2018 (Crédit :  ALEX HALADA / AFP)
    Les manifestants brandissent une pancarte avec une croix gammée barrée lors d'un rassemblement organisé au premier anniversaire de la coalition gouvernementale formée entre les conservateurs et le parti de la Liberté d'extrême droite, le 15 décembre 2018 (Crédit : ALEX HALADA / AFP)

Plusieurs milliers de personnes ont défié la neige et des températures glaciales pour dénoncer pacifiquement samedi un an de coalition entre droite et extrême droite en Autriche, lors d’une manifestation dans le centre de Vienne, ont constaté des journalistes de l’AFP.

« Le racisme n’est pas une opinion », « je n’en peux (pas) plus » : quelque 17 000 manifestants selon la police et 50 000 selon les organisateurs ont critiqué la politique migratoire et sociale du gouvernement à l’occasion d’un défilé dans les rues de la capitale autrichienne.

Ce rassemblement, auquel appelaient plusieurs organisations de gauche, marque le premier anniversaire de l’arrivée au pouvoir le 18 décembre 2017 d’une coalition formée par les conservateurs du jeune chancelier conservateur Sebastian Kurz et le parti d’extrême droite FPÖ, fondé par d’anciens nazis.

Les manifestants brandissent une pancarte avec une croix gammée barrée lors d’un rassemblement organisé au premier anniversaire de la coalition gouvernementale formée entre les conservateurs et le parti de la Liberté d’extrême droite, le 15 décembre 2018 (Crédit : ALEX HALADA / AFP)

Le gouvernement, qui assume jusqu’à la fin de l’année la présidence de l’Union européenne, a mis en oeuvre notamment une multiplication de mesures anti-immigration.

« Nous voulons une autre Autriche », a souligné Andreas Schieder, chef de file du parti social-démocrate (opposition) pour les élections européennes de mai 2019, lors du défilé.

La mobilisation apparaît cependant en net retrait par rapport à celle qui avait marqué la précédente arrivée de l’extrême droite au pouvoir en Autriche en 2000.

Après un an de gouvernement, la coalition droite-extrême droite jouit toujours d’une popularité au plus haut (55,5 % d’intentions de vote cumulées dans les sondages), portée par une économie florissante et dans un contexte de montée des tendances populistes en Europe et dans le monde.

En savoir plus sur :