Rechercher

Autriche/Étoile de David en seringues : Un artiste sous le feu des critiques

Deux villes prévoient de retirer les statues de Manfred Kielnhofer après des propos antisémites en lien avec l'obligation vaccinale

Une image sceren d'un post de l'artiste autrichien Manfred Kielnhofer représentant un drapeau israélien avec une étoile de David composée de seringues et d'une de ses statues. (Facebook via JTA)
Une image sceren d'un post de l'artiste autrichien Manfred Kielnhofer représentant un drapeau israélien avec une étoile de David composée de seringues et d'une de ses statues. (Facebook via JTA)

JTA — Deux villes autrichiennes vont retirer des statues réalisées par un influent artiste après qu’il a partagé une photo du drapeau israélien flanqué d’une étoile de David formée de seringues, la dernière d’une série de protestations contre les règles sanitaires comportant des tropes antisémites.

Manfred Kielnhofer est un sculpteur dont la série « Gardien du Temps » présente des figures masculines ressemblant à des prêtres drapés de lin.

L’un des personnages de Kielnhofer, figurant sur l’image publiée sur Facebook, était entouré de mots comme « juif ».

Cette publication intervient alors que l’Autriche est sur le point de devenir le premier pays à imposer la vaccination contre le COVID-19 pour tous les adultes, une décision qui suscite de vives critiques dans le pays.

Manfred Kielnhofer (Wikipedia / Martina Gansterer)

Kielnhofer a déclaré au journal local BezirksRundSchau qu’il avait « dépassé la limite » avec son image, tout en assumant son désir de créer des « choses critiques ».

Kielnhofer a dit que le texte avait été ajouté par une tierce personne ayant piraté son ordinateur, mais que la critique des juifs demeurait intentionnelle.

Les fabricants de vaccins « sont souvent juifs. J’ai lu ça quelque part. Il n’y a qu’à voir qui sont les patrons de l’industrie pharmaceutique », a déclaré Kielnhofer au journal.

En réponse à ce post, la ville de Steyr a retiré une sculpture de la série « Gardien du Temps ».

Par ailleurs, le maire de Linz, Klaus Luger, a déclaré qu’il allait mettre fin à un accord visant à installer une autre statue du « Gardien du Temps » dans sa ville, a rapporté le journal Der Standard.

Une étoile jaune portée par un militant anti-vaccins lors d’un rassemblement à Paris, le 17 juillet 2021. (Crédit : AP Photo/Michel Euler, File)

Alfred Weidinger, le directeur du département culturel de l’Etat de Haute-Autriche, dont Linz est la capitale, a déclaré à l’agence de presse APA qu’il était « sans voix et choqué par le manque de goût insidieux de cette théorie du complot. »

« L’état d’esprit du créateur de cette illustration est une menace pour toutes les valeurs démocratiques, humaines et solidaires de notre pays », a ajouté Weidinger. « Même la liberté artistique a ses limites. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...