Baisse de la participation électorale des diplomates et émissaires israéliens
Rechercher

Baisse de la participation électorale des diplomates et émissaires israéliens

À la fermeture des bureaux de vote, 69 % des 5 086 votants ont déposé leur bulletin dans l'urne — soit une baisse de 7 points par rapport à avril et un possible signe avant-coureur

Anat Amichai, l'épouse du chef de la sécurité de l'ambassade israélienne de Wellington, Nouvelle-Zélande, dépose le premier bulletin de vote des élections pour la 21e Knesset, dans le cadre du vote anticipé permis aux diplomates et à leur famille, le 28 mars 2019. (Crédit : ministère israélien des Affaires étrangères)
Anat Amichai, l'épouse du chef de la sécurité de l'ambassade israélienne de Wellington, Nouvelle-Zélande, dépose le premier bulletin de vote des élections pour la 21e Knesset, dans le cadre du vote anticipé permis aux diplomates et à leur famille, le 28 mars 2019. (Crédit : ministère israélien des Affaires étrangères)

Le vote pour les prochaines élections législatives des diplomates et émissaires israéliens en poste aux quatre coins du monde s’est achevé vendredi matin, avec une participation relativement faible en comparaison avec le scrutin d’avril.

Au total, 3 525 des 5 086 personnes habilitées à voter ont déposé leur bulletin dans l’urne dans les 96 missions diplomatiques, d’après un communiqué de la Commission centrale électorale.

La participation était ainsi de 69 %, soit 7 points de mois qu’en avril (76 %).

Cette baisse pourrait être un signe avant-coureur de la participation des citoyens israéliens le 17 septembre prochain. Une faible participation potentielle au deuxième scrutin de l’année — résultant d’une exaspération des électeurs d’une part, et du calendrier des élections en période de fêtes juives — pourrait être un facteur décisif dans l’issue du vote.

Alors que la vaste majorité des 6,3 millions électeurs potentiels devront attendre un peu avant de s’exprimer dans les urnes, les Israéliens en poste dans les ambassades et les consulats ont pu voter jeudi entre 8 heures et 21 heures (heure locale). C’est en Nouvelle-Zélande que les premiers bulletins ont été déposés et les derniers à San Francisco environ 30 heures plus tard.

Les urnes sont en route pour la Knesset, où elles seront dépouillées le jour du scrutin avec le reste des bulletins.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...