Bennett promet d’agir sur le climat ; Zandberg évoque une « menace stratégique »
Rechercher

Bennett promet d’agir sur le climat ; Zandberg évoque une « menace stratégique »

Le Premier ministre a proposé de l'aide à l'Europe face aux inondations ; la ministre de l'Environnement a prévenu que les températures et le niveau de la mer allaient augmenter

Le Premier ministre Naftali Bennett, à gauche, parle avec la ministre de la Protection de l'environnement Tamar Zandberg dans le plénum de la Knesset, le 12 juillet 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le Premier ministre Naftali Bennett, à gauche, parle avec la ministre de la Protection de l'environnement Tamar Zandberg dans le plénum de la Knesset, le 12 juillet 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le Premier ministre Naftali Bennett s’est engagé lundi à prendre des mesures contre le changement climatique, reconnaissant qu’il s’agit d’un « véritable problème mondial », tandis que la ministre de la Protection de l’environnement, Tamar Zandberg, a demandé au nouveau gouvernement de déclarer ce problème comme une menace stratégique, dans le contexte des nombreuses catastrophes météorologiques qui ont frappé le monde ce mois-ci, et alors qu’Israël subit une vague de chaleur.

Au cours de la réunion hebdomadaire du cabinet, Bennett a fait référence aux fortes précipitations en Europe qui ont provoqué des inondations mortelles et dévastatrices au cours de la semaine dernière.

Rien qu’en Allemagne et en Belgique, plusieurs jours de précipitations extrêmes ont fait au moins 183 morts et des dizaines de disparus, les rues, les maisons et les véhicules ayant été emportés par des rivières au débit rapide qui sont sorties de leur lit et par les glissements de terrain qui ont suivi.

« Une pensée pour nos amis en Allemagne et en Belgique, qui traversent ces jours-ci une catastrophe naturelle insupportable. Au nom du gouvernement d’Israël et des citoyens israéliens, je tiens à présenter nos condoléances pour les pertes de vies humaines et les ravages considérables », a déclaré Bennett, ajoutant qu’Israël était prêt à offrir son aide si nécessaire.

« La question du changement climatique est un véritable problème mondial », a-t-il ajouté. « Le gouvernement d’Israël le traite comme tel, et nous présenterons bientôt les mesures à prendre dans ce contexte. »

Dans une lettre que Zandberg a envoyée plus tôt dans la journée à Bennett, elle a prévenu que les températures en Israël étaient en passe d’augmenter de quatre degrés d’ici 2050 par rapport à 1950, que la mer montait localement de 0,5 centimètre par an, menaçant les communautés côtières, et que si dans certaines parties du pays les épisodes de précipitations extrêmes augmentaient, d’autres zones, notamment dans le nord-est, s’asséchaient lentement.

Le gouvernement devrait pénaliser les pollueurs de combustibles fossiles par le biais d’une taxe sur le carbone et veiller à ce que le pays soit correctement préparé aux conséquences du dérèglement climatique.

Israël, écrit-elle, se trouve dans l’une des régions du monde les plus sensibles au changement climatique et se réchauffe à un rythme plus rapide que la moyenne mondiale.

« Le gouvernement, à qui l’on a confié la vie du peuple d’Israël, ainsi que sa qualité de vie et sa santé, est tenu de se préparer aux urgences, certainement des urgences prédéterminées, telles que la crise climatique et ses conséquences », a écrit Zandberg.

Elle a noté que des dizaines d’autres pays ont déjà déclaré des urgences climatiques « et travaillent ces dernières années à réduire le risque et à augmenter la résilience nationale. »

Des habitants et des commerçants tentent de dégager la boue de leurs maisons et de déplacer les meubles inutilisables à l’extérieur à Ahrweiler, dans l’ouest de l’Allemagne, samedi 17 juillet 2021. De fortes pluies ont provoqué des coulées de boue et des inondations dans l’ouest de l’Allemagne. (Crédit : Thomas Frey/dpa via AP)

Zandberg a également souligné les récentes vagues de chaleur en Amérique du Nord et les inondations meurtrières en Europe.

« Il existe un large consensus parmi les scientifiques et les experts du climat selon lequel ces événements ne sont que le début de ce qui est attendu à l’avenir », a-t-elle écrit. « Nous devons nous préparer de toute urgence aux effets du changement climatique afin de protéger, avant tout, la vie humaine. »

Dimanche, le groupe de pression environnemental Adam Teva V’Din a lancé un avertissement selon lequel le pays n’est pas préparé à faire face aux inondations dues à la crise climatique lors des prochaines saisons des pluies.

Il a appelé Israël à « mener le réveil mondial face à la crise climatique qui nous frappe déjà et à mener la transition vers une économie mondiale à faible émission de carbone ».

Le groupe a déclaré que l’écoulement des eaux de pluie n’est pas correctement géré en Israël, ce qui entraîne des pertes de vies humaines et des dommages matériels, comme cela a été le cas l’année dernière lorsque cinq personnes ont été tuées lors d’inondations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...