Beyrouth : L’Egypte annonce le transfert de « produits dangereux » en lieux « sûrs »
Rechercher

Beyrouth : L’Egypte annonce le transfert de « produits dangereux » en lieux « sûrs »

Le gouvernement égyptien va transférer des "produits dangereux" stockés sur des sites aéroportuaires vers des lieux "sûrs", suite à l'explosion du 4 août au port de Beyrouth

Une photo montre la destruction du port de Beyrouth, le 10 août 2020, suite à une énorme explosion chimique qui a dévasté une grande partie de la capitale libanaise. (JOSEPH EID / AFP)
Une photo montre la destruction du port de Beyrouth, le 10 août 2020, suite à une énorme explosion chimique qui a dévasté une grande partie de la capitale libanaise. (JOSEPH EID / AFP)

Le gouvernement égyptien a annoncé le transfert de « produits dangereux » stockés sur des sites aéroportuaires vers des lieux « sûrs », à la suite de l’explosion meurtrière du 4 août au port de Beyrouth, au Liban.

Des « mesures de précaution » vont être prises « concernant des produits dangereux, en s’en débarrassant immédiatement ou en les déplaçant vers des lieux de stockage sûrs, loin des aéroports et zones d’habitation », a indiqué l’aviation civile égyptienne dans un communiqué tard dimanche soir.

Ce communiqué fait notamment référence à des matériaux stockés dans « des entrepôts (…) à l’aéroport du Caire et dans d’autres aéroports du pays », sans donner plus de détails.

« Un comité va évaluer toutes les procédures qui s’appliquent dans les zones de stockage (…) afin de prévenir tous les risques », a ajouté le ministre de l’Aviation civile, Mohamed Manar, cité dans le communiqué.

Cette décision intervient après l’explosion meurtrière au port de Beyrouth le 4 août, causée par 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium stockées depuis six ans sans « mesures de précaution », de l’aveu même du Premier ministre libanais Hassan Diab.

La déflagration, la plus violente qu’ait connue Beyrouth, a fait au moins 158 morts et 6 000 blessés, selon un bilan encore provisoire.

Des quartiers entiers de Beyrouth ont été dévastés par l’explosion, qui a provoqué un cratère de 43 mètres selon une source de sécurité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...