Biden et Poutine félicitent Herzog pour sa victoire à la présidentielle
Rechercher

Biden et Poutine félicitent Herzog pour sa victoire à la présidentielle

Le président américain a salué l'engagement indéfectible d'Herzog à renforcer la sécurité d'Israël, se réjouit de la visite de Rivlin ; Poutine adresse également ses félicitations

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Le chef de l'opposition, Isaac Herzog, assiste à une réunion de faction à la Knesset à Jérusalem le 8 janvier 2018. (Miriam Alster / Flash90)
Le chef de l'opposition, Isaac Herzog, assiste à une réunion de faction à la Knesset à Jérusalem le 8 janvier 2018. (Miriam Alster / Flash90)

Le président américain Joe Biden a félicité Isaac Herzog pour sa victoire à la présidetielle israélienne mercredi et a déclaré qu’il était impatient d’accueillir son homologue à la Maison Blanche dans les semaines à venir.

« Au nom du peuple des États-Unis, j’adresse mes chaleureuses félicitations à Isaac Herzog pour son élection au poste de 11e président de l’État d’Israël », a déclaré Biden dans un communiqué mercredi.

« Tout au long de sa carrière, le président élu Herzog a démontré son engagement indéfectible à renforcer la sécurité d’Israël, à faire avancer le dialogue et à construire des ponts à travers la communauté juive mondiale », a poursuivi le président. « Je suis convaincu que sous sa présidence, la collaboration entre Israël et les États-Unis continuera de croître et de s’approfondir. »

La relation de Biden avec Herzog, ancien chef du parti travailliste et chef de l’Agence juive pour Israël, remonte à des décennies. Ils se sont rencontrés à plusieurs reprises lorsque Biden était vice-président et Herzog dirigeait l’opposition à la Knesset sous le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Lorsque Biden a été élu président en novembre, Herzog l’a félicité « pour la mentalité d’homme d’État qui l’a guidé et le bilan impressionnant de son soutien à l’État d’Israël et à la lutte contre l’antisémitisme ».

Biden a remercié Rivlin et a déclaré qu’il était impatient de l’accueillir à Washington « pour honorer son dévouement au partenariat durable et à l’amitié étroite entre nos deux nations ».

Joe Biden, alors vice-président et le président israélien Reuven Rivlin à la résidence du président à Jérusalem, le 9 mars 2016 (Crédit : Mark Neyman / GPO)

L’invitation de Rivlin aux États-Unis a été étendue la semaine dernière par le secrétaire d’État Antony Blinken, alors qu’il visitait la région pour aider à consolider un cessez-le-feu qui a mis fin à la guerre de 11 jours entre Israël et les groupes terroristes à Gaza.

Aucune date n’a été fixée pour la visite.

Biden et Herzog ont tous deux des ancêtres en Irlande.

Herzog a également été félicité par le président russe Vladimir Poutine qui a affirmé dans une déclaration du Kremlin qu’il espérait que Herzog renforcerait les liens existants entre Israël et son pays.

« La Russie et Israël entretiennent des relations amicales », a déclaré Poutine. « J’espère que votre travail en tant que chef d’État contribuera au développement ultérieur d’une coopération bilatérale multiforme et constructive, y compris l’interaction dans les affaires internationales. Cela répond sans aucun doute aux intérêts fondamentaux de nos peuples. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...