Booking.com avait classé Jérusalem comme une « implantation israélienne »
Rechercher

Booking.com avait classé Jérusalem comme une « implantation israélienne »

Le site de réservation en ligne a modifié ses annonces après la réclamation d’un journal belge juif mais se refuse à tout commentaire

Le logo de Booking.com (Autorisation)
Le logo de Booking.com (Autorisation)

AMSTERDAM — Le service de réservation de voyages en ligne Booking.com, qui avait classé la ville de Jérusalem comme une « implantation israélienne », a modifié la définition après la réclamation d’un journal belge juif.

Mardi, l’entreprise basée à Amsterdam a procédé à la correction, un jour après que Michael Freilich, le rédacteur en chef du journal Jood Actueel à Antwerp, a formulé une réclamation au sujet de sa caractérisation de la capitale, a-t-il expliqué.

« J’ai cru que c’était un canular jusqu’à ce que je vérifie et que je le voie de mes propres yeux », a déclaré Freilich au sujet de sa vérification de l’information fournie par un de ses lecteurs.

Booking.com n’a pas répondu à la demande de Joods Actueel, selon Freilich, mais a réglé la question quelques heures après l’envoi de l’email. Jérusalem est maintenant présentée comme étant en Israël sur Booking.com.

La plupart des pays du monde ne reconnaissent pas Jérusalem comme la capitale d’Israël, même après la reconnaissance américaine en décembre. La souveraineté israélienne sur la partie occidentale de la ville est cependant reconnue internationalement. Le contrôle d’Israël sur le partie Est, que l’Etat juif a annexée dans les années 1980, est contesté et est considéré comme illégal par de nombreux pays et organisations internationales, y compris l’Union européenne et les Nations unies.

Fondé aux Pays-Bas en 1996, Booking.com propose maintenant plus de 28 millions de logements dans plus de 138 000 destinations de 229 pays et territoires à travers le monde. Plus d’1,5 million de chambres sont réservées quotidiennement sur la plate-forme, selon l’entreprise.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...