Brooklyn : l’agresseur présumé d’un Juif accusé de crime de haine
Rechercher

Brooklyn : l’agresseur présumé d’un Juif accusé de crime de haine

James Vincent est accusé d'étranglement au premier degré dans l'agression de Menachem Moskowitz, 52 ans, qui souffre de côtes cassées et d'autres blessures

Menachem Moskowitz, 52 ans, qui a été agressé et étranglé sur le chemin du retour des prières de Shabbat dans le quartier Crown Heights à Brooklyn, New York, le 23 avril 2018. (Capture d'écran : Twitter)
Menachem Moskowitz, 52 ans, qui a été agressé et étranglé sur le chemin du retour des prières de Shabbat dans le quartier Crown Heights à Brooklyn, New York, le 23 avril 2018. (Capture d'écran : Twitter)

Le présumé agresseur d’un homme juif identifiable rentrant chez lui à pied après l’office religieux de Shabbat à Brooklyn a été inculpé de crimes de haine.

James Vincent, 40 ans, a été traduit mercredi devant la Cour suprême de Brooklyn pour 17 chefs d’accusation. Les accusations comprennent l’étranglement au premier degré en tant que crime de haine et les voies de fait au deuxième degré en tant que crime de haine. Il a été arrêté le mois dernier.

Lors de l’agression du 21 avril dans le quartier Crown Heights, Menachem Moskowitz, 52 ans, a subi plusieurs fractures de côtes et un œil au beurre noir. Il présentait également des gonflements, ecchymoses et égratignures sur tout le corps.

Moskowitz, un père de neuf enfants, a raconté à CrownHeights.info qu’il a dit « bonjour » à son agresseur présumé, qui fumait un cigare au coin d’une rue.

« Dès que je l’ai salué, il s’est mis à crier après moi : « faux juifs, à qui dis-tu bonjour ? Vous êtes de faux Juifs et vous avez volé tout mon argent et m’avez volé mon hypothèque et ma maison. Je veux vous tuer ! », a rapporté le site d’information en le citant.

La scène a été filmée par une caméra de sécurité.

Moskowitz a déclaré qu’il est vite parti, mais l’agresseur présumé l’a rattrapé et l’a maintenu en l’étranglant et a menacé de le tuer. Deux passantes ont séparé les hommes et ont exhorté Moskowitz à fuir.

Il s’agissait de la deuxième agression dans la série d’au moins trois attaques récentes contre des hommes juifs identifiables à Crown Heights, qui compte une importante population orthodoxe. Vincent n’a pas été relié à d’autres attaques de ce genre.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...