Rechercher

Canada: « Unlearn It », une plateforme de lutte contre l’antisémitisme dans les écoles

Cette semaine, la police d’Ottawa a accusé deux élèves d'une école secondaire d’actes antisémites

Capture d’écran du site unlearnantisemitism.ca/fr/
Capture d’écran du site unlearnantisemitism.ca/fr/

Une plateforme de ressources en ligne permettant de reconnaître, d’identifier et d’enrayer les comportements liés à l’antisémitisme dans les écoles a été lancée ce mois-ci au Canada par le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA), agence de représentation des Fédérations juives du Canada, en partenariat avec le Musée de l’Holocauste de Toronto.

La plateforme, « Unlearn It », est ainsi maintenant disponible pour les parents et les éducateurs partout dans le pays.

« Avec une montée considérable de l’antisémitisme au Canada et dans le reste du monde, nous constatons aussi une augmentation notable d’incidents antisémites là même où les enfants s’épanouissent, c’est à dire en classe, au terrain de jeu, à la patinoire et surtout sur les réseaux sociaux », a écrit l’organisation.

« Au cours de la dernière année scolaire, un nombre alarmant d’incidents antisémites se sont produits dans les classes allant de la sixième année au secondaire deux, y compris des graffitis antisémites, des ‘saluts hitlériens’, la prise à partie d’élèves et d’enseignants juifs et la déformation à propos de l’Holocauste », a déclaré Noah Shack, vice-président du CIJA. « Bien que, dans la plupart des cas, les établissements scolaires aient réagi rapidement et de manière appropriée, ces incidents se répétant sans cesse, il est devenu évident qu’il ne suffit pas d’être réactif ; mais de véritablement changer d’approche. »

Soutenue et financée par le ministère de l’Éducation de l’Ontario, la plateforme fournit de courtes vidéos éducatives et des guides de discussion pour encadrer des conversations constructives et courageuses – à la maison ou en classe – axées sur les expériences réelles vécues par les élèves canadiens de la 6e année jusqu’au secondaire deux en matière d’antisémitisme et de haine en ligne.

« Ces outils peuvent être utilisés de manière proactive ou réactive pour transformer un incident autrement déplaisant en une occasion d’apprentissage, en aidant les élèves et les parents à identifier l’antisémitisme, à le désapprendre et à le combattre en personne et en ligne. »

« Il semble évident, au vu des incidents qui ont lieu, que les élèves ne comprennent pas nécessairement la signification, la gravité ou la nature nuisible de leurs actions », a déclaré Shack. « Dans un environnement où les jeunes consomment de plus en plus d’informations en ligne – à travers les mèmes des réseaux sociaux et dans les discussions sur les plateformes de jeux en ligne – et où les groupes haineux cherchent activement à les radicaliser et à les recruter, il y a un besoin urgent d’éducation proactive sur l’antisémitisme et la haine en ligne. Unlearn It est un projet novateur dans ce domaine. »

« Unlearn It permettra aux enseignants et aux parents d’avoir des conversations constructives sur le racisme anti-juif et le mal qu’il cause en ligne et dans la vraie vie. Cela aidera à combattre la haine entre camarades que l’on voit dans les classes et les écoles. Il doit également être perçu comme un outil permettant de dissiper la désinformation massive en ligne et comme un moyen d’apprendre aux jeunes à discerner les contenus antisémites, racistes ou haineux lorsqu’ils les rencontrent en ligne. »

Centre de ressources gratuit et bilingue, Unlearn It est destiné aux éducateurs, aux parents et à tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur l’antisémitisme.

Selon Statistique Canada, agence du gouvernement fédéral canadien, les crimes haineux déclarés par la police pour 2021 révèlent que les Canadiens juifs demeurent la minorité religieuse la plus ciblée par les crimes haineux et la deuxième dans l’ensemble : il y a ainsi dix fois plus de crimes haineux contre les Juifs signalés que contre tout autre groupe religieux à travers le pays, et plus d’un incident haineux a visé la communauté juive du Canada chaque jour en 2021, en moyenne. C’est plus de neuf par semaine ou 40 par mois. (Les crimes haineux ou les incidents antisémites ne sont néanmoins pas tous signalés ou enregistrés, et tous les incidents n’atteignent pas le seuil d’un crime, en particulier dans les écoles, de sorte que les statistiques nationales sur les crimes haineux ne reflètent pas exactement le nombre total d’incidents antisémites.)

Cette semaine, le Service de police d’Ottawa a porté des accusations contre deux élèves d’une école secondaire soupçonnés d’avoir affiché un symbole de haine et fait des gestes à caractère antisémite en décembre, a rapporté ICI Radio-Canada.

Il y a quelques semaines, un homme d’Ottawa avait rapporté dans la presse que son fils juif avait été importuné dans un vestiaire par des camarades qui auraient fait des saluts nazis.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.