Casinos : démission du magnat James Packer pour raisons de « santé mentale »
Rechercher

Casinos : démission du magnat James Packer pour raisons de « santé mentale »

Le groupe Crown Resorts a annoncé que son directeur, le milliardaire australien a démissionné mercredi de ses fonctions de directeur et renonce à tous ses engagements

Mariah Carey se promène main dans la main avec son partenaire d'alors, l'homme d'affaires australien James Packer, à Capri, en Italie, en juin 2015. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Mariah Carey se promène main dans la main avec son partenaire d'alors, l'homme d'affaires australien James Packer, à Capri, en Italie, en juin 2015. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le milliardaire australien James Packer a démissionné mercredi de ses fonctions de directeur de l’empire du jeu Crown Resorts et renonce à tous ses engagements, afin de lutter contre ses « problèmes de santé mentale », a annoncé son groupe.

Le magnat australien s’est retrouvé sous les feux de la rampe pour des raisons privées ces derniers années, ses fiançailles avec la diva américaine Mariah Carey puis leur séparation ayant fait les choux gras de la presse.

Il a également été entendu par la police en décembre dans des investigations pour corruption visant le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Celui-ci est soupçonné d’avoir reçu des cadeaux de luxe de la part de riches personnalités dont M. Packer.

Le patron de Crown n’est soupçonné d’aucune malversation, ni en Australie, ni en Israël.

« M. James Packer a démissionné aujourd’hui du conseil d’administration de Crown Resorts Ltd pour des raisons personnelles », a déclaré un porte-parole de son fonds Consolidated Press Holdings, le principal actionnaire de Crown.

« M. Packer souffre de problèmes de santé mentale. Il a l’intention de renoncer à tous ses engagements ».

M. Packer n’était revenu au conseil d’administration de Crown qu’en 2017 après s’en être retiré pour se consacrer à ses actifs étrangers.

Il a alors présidé à une refondation du groupe après l’arrestation de plusieurs de ses employés en Chine.

Seize d’entre eux avaient été condamnés à des peines de prison pour avoir fait la promotion des jeux d’argent, une activité illégale en Chine.

Les revenus VIP de Crown ont chuté à cause de cette affaire. Le groupe a décidé de réduire la voilure, en renonçant à étendre ses activités au Japon, en soldant ses actifs à Macao et en abandonnant un projet de casino de Las Vegas pour se concentrer sur ses actifs australiens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...