Certaines enseignes de centres commerciaux en extérieur rouvrent leurs portes
Rechercher

Certaines enseignes de centres commerciaux en extérieur rouvrent leurs portes

Déplorant une discrimination, certaines boutiques proposent de la vente "à emporter", citant les restrictions plus légères sur les restaurants

Le centre commercial BIG d'Ashdod, le 7 février 2021. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)
Le centre commercial BIG d'Ashdod, le 7 février 2021. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Alors qu’Israël vient de commencer à alléger les mesures de confinement dans la journée de dimanche, plusieurs chaînes de magasin situées dans des centres commerciaux en extérieur ont ouvert leurs portes aux clients en violation des directives de lutte contre le coronavirus qui sont actuellement appliquées aux commerces.

Les centres commerciaux appartenant au groupe BIG, qui sont en extérieur, ont accueilli les clients sur plusieurs sites du centre et du nord de l’Etat hébreu.

Tandis que certains magasins situés dans les centres commerciaux avaient obtenu l’autorisation de rester ouverts pendant le confinement qui a duré plusieurs semaines – soit parce qu’ils étaient considérés comme « essentiels », soit parce qu’ils offraient des services de livraison de produits alimentaires – plusieurs autres chaînes importantes de magasin ont choisi d’ouvrir leurs portes aux clients dans la matinée de dimanche.

Selon la Douzième chaîne, Steimatzky’s, Renuar, Fox, Crazy Line, Select, et Castro figureraient parmi les enseignes qui ont ouvert.

La radio militaire a fait savoir que certains magasins, en colère à cause de ce qu’ils considèrent comme des restrictions injustement imposées, avaient permis aux clients d’acheter des produits en utilisant un modèle « à emporter » après l’autorisation donnée aux restaurants de fournir ce type de service dès dimanche.

Les administrateurs de centres commerciaux ont déploré une discrimination lors des trois confinements, un grand nombre d’autres boutiques et sites commerciaux ayant eu l’opportunité de reprendre leurs activités bien avant eux.

Shachar Turgeman, à la tête du syndicat des chaînes commerciales et du prêt-à-porter, a déclaré : « Nous n’attendons pas le gouvernement. La réponse à la continuation du confinement est l’ouverture ».

Le centre commercial Big de la ville de Carmiel, dans le nord du pays, pendant le confinement entraîné par le coronavirus, le 24 septembre 2020. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Le troisième confinement visant à entraver la circulation de la COVID-19 sur le territoire israélien a été allégé dimanche à sept heures du matin après plus d’un mois, alors que le pays continue à connaître des milliers de nouveaux cas quotidiens et que le bilan des décès des suites de la maladie a dépassé les 5 000 victimes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...