Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Chikli fustige le soutien du Royaume-Uni à un État palestinien après la guerre

Le ministre des Affaires de la Diaspora a comparé les suggestions de David Cameron à la politique d'apaisement à l'égard du dictateur nazi Adolf Hitler en 1938

Le ministre des Affaires de la Diaspora, Amichaï Chikli, lors d'une réunion d'une commission de la Knesset, le 19 décembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre des Affaires de la Diaspora, Amichaï Chikli, lors d'une réunion d'une commission de la Knesset, le 19 décembre 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre des Affaires de la Diaspora, Amichaï Chikli (Likud), a fustigé vendredi le ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, pour avoir déclaré que la Grande-Bretagne pourrait reconnaître un État palestinien après la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, comparant le chef de la diplomatie britannique au Premier ministre qui a mené la politique d’apaisement à l’égard du dictateur nazi Adolf Hitler avant la Seconde Guerre mondiale.

Dans un message publié sur X, Chikli a partagé une photo de Cameron saluant une photo de l’ancien Premier ministre Neville Chamberlain brandissant une copie des Accords de Munich de 1938 qui ont permis à l’Allemagne d’annexer des parties de la Tchécoslovaquie dans le but d’éviter une autre guerre majeure en Europe. À son retour des négociations de Munich, Chamberlain avait déclaré que « la paix pour notre temps » était assurée.

« Bonjour à David Cameron, qui veut instaurer une ‘paix pour notre temps’ et accorder aux nazis qui ont commis les atrocités du 7 octobre un prix sous la forme d’un État palestinien en signe de reconnaissance pour avoir assassiné des bébés dans leur berceau, commis des viols de masse et enlevé des mères avec leurs enfants. La marche de la déraison », a écrit Chikli.

Le ministre du Likud a publié son message un jour après que Cameron a réaffirmé que le Royaume-Uni pourrait reconnaître un État palestinien une fois les combats terminés, mais a précisé qu’il ne le ferait pas tant que le groupe terroriste palestinien du Hamas, au pouvoir à Gaza, n’aurait pas disparu de l’enclave.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.