Cisjordanie : 4 morts au cours d’une opération de la police palestinienne
Rechercher

Cisjordanie : 4 morts au cours d’une opération de la police palestinienne

Les forces de sécurité palestinienne ont été ciblées par des tirs alors qu’ils tentaient d’arrêter des suspects dans une ville de Cisjordanie sous tension

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Quatre Palestiniens, dont deux policiers, ont été tués depuis jeudi soir à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, lors d’affrontements entre la police et des hommes armés, ont indiqué des responsables palestiniens vendredi.

Ces heurts ont éclaté après l’entrée des forces de police dans la Vieille ville de Naplouse, remuant quartier densément peuplé, pour des perquisitions à la recherche d’armes, a affirmé le porte-parole des services de sécurité palestiniens Adnane al-Damiri.

Les forces de sécurité ont été victimes de tirs lors d’une mission pour arrêter les suspects dans la Vieille ville de Naplouse, a déclaré Akram al-Rajoub, selon l’agence de presse officielle de l’AP, Wafa.

« Deux policiers participant à une importante opération ont été tués par des tirs au cours d’affrontements armés », a indiqué le gouverneur de Naplouse, Akram Rajoub.

« Au cours des perquisitions, des hommes armés ont tiré sur les policiers, qui ont riposté », a-t-il ajouté. Deux « criminels recherchés » ont été abattus, a précisé Damiri.

Des échanges sporadiques de feu pouvaient encore être entendus alors que les forces de sécurité cherchaient des tireurs, précisait l’article.

L’opération de police se poursuivait vendredi matin, a ajouté le porte-parole, selon qui plusieurs armes ont déjà été saisies.

Une vidéo téléchargée sur YouTube montrerait un des officiers de police blessé en train d’être transporté à travers la vieille ville par des habitants.

La violence par armes est rampante en Cisjordanie, a déclaré le porte-parole de la police palestinienne Loaie Izrekat en Juin. Récemment, la maison du maire de Naplouse Ghassan Shakeh a été prise pour cible. L’ancien gouverneur de Jenine, Qadura Mussa, est mort d’un infarctus après que des assaillants aient mis le feu à sa maison en 2012. Il avait essayé de réprimer le trafic d’armes.

Le 30 juin, cinq Palestiniens, avec deux officiers de sécurité de l’AP, ont été tués dans des fusillades séparées en Cisjordanie, et seize personnes ont été blessées.

La police palestinienne a mené ces derniers mois de nombreux raids, notamment dans le nord de la Cisjordanie.

Elle affirme vouloir reprendre les armes circulant de façon illégale, un stock imposant hérité notamment de la deuxième Intifada, le soulèvement palestinien de 2000-2005.

Des heurts armés entre factions rivales, parfois jusqu’au sein même du Fatah, le parti du président Mahmoud Abbas, éclatent régulièrement en Cisjordanie, notamment dans les camps de réfugiés où la police palestinienne n’entre que rarement.

La police palestinienne n’est autorisée à opérer que dans moins de 18 % de la Cisjordanie, en vertu des accords signés avec Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...