Rechercher

Cisjordanie : deux Palestiniens arrêtés pour avoir tiré sur des soldats de Tsahal

Selon l'armée, les soldats ont essuyé des tirs lors d'une « activité de routine » près de la ville d'Aqraba ; un suspect a été blessé lors d'une poursuite

Des soldats de Tsahal déployés en Cisjordanie, dans la ville palestinienne de Silat al-Harithiya, le 20 décembre 2021. (Crédit : Tsahal)
Des soldats de Tsahal déployés en Cisjordanie, dans la ville palestinienne de Silat al-Harithiya, le 20 décembre 2021. (Crédit : Tsahal)

Deux Palestiniens ont été arrêtés pour avoir prétendument tiré sur des soldats israéliens près de la ville d’Aqraba mercredi soir, en Cisjordanie.

« Hier soir, lors d’une activité de routine des forces de Tsahal sur une route près d’Aqraba… des coups de feu tirés en direction des soldats opérant dans la région ont été identifiés », a déclaré Tsahal dans un communiqué jeudi.

Tsahal a déclaré que les suspects avaient ouvert le feu avec des mitraillettes mitraillettes artisanales de type Carlo.

Des soldats, ainsi que des membres de l’agence de sécurité du Shin Bet, ont poursuivi les suspects dans la ville, au cours de laquelle les suspects ont de nouveau ouvert le feu sur les troupes, a indiqué l’armée isréalienne.

L’un des suspects a été abattu par des soldats de Tsahal et l’une de leurs armes a été saisie, a indiqué l’armée.

Le suspect blessé a été transporté à l’hôpital pour une prise en charge médicale, après quoi il sera emmené pour un nouvel interrogatoire avec le deuxième suspect.

Aucun soldat israélien n’a été blessé dans ces deux fusillades.

Selon la chaîne publique Kan, un véhicule militaire a toutefois été endommagé lors de l’attaque.

La fusillade survient après que neuf Palestiniens ont été tués lors de violents affrontements avec les troupes israéliennes ces dernières semaines. Certains sont morts suite à des échanges de tirs avec des soldats israéliens en Cisjordanie lors de raids, et d’autres sont morts dans des tentatives d’attaques à l’arme blanche dans la Vieille Ville de Jérusalem.

Les responsables ont mis en garde contre une éventuelle flambée de violence pendant le Ramadan le mois prochain. Le chef du Shin Bet, Ronen Bar, s’est entretenu cette semaine avec son homologue du FBI à Washington à ce sujet, a rapporté le site d’information Ynet.

Le ministre de la Sécurité intérieure, Omer Barlev, dont le ministère est en charge de superviser la police, a averti en réponse aux attaques au couteau de Jérusalem que « des terroristes et des extrémistes tenteront de mettre le feu à la zone » dans les semaines à venir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...