Cisjordanie: un juriste français arrêté après une manifestation va être expulsé
Rechercher

Cisjordanie: un juriste français arrêté après une manifestation va être expulsé

Frank Romano, professeur de droit né aux Etats-Unis et de nationalité franco-américaine, a indiqué qu'il ferait appel

Le professeur de droit Frank Romano, à gauche, arrêté alors qu'il protestait contre la démolition d'un village palestinien en Cisjordanie devant un tribunal de Jérusalem aux côtés de son avocate Gaby Lasky, le 16 septembre 2018 . (Crédit : / AFP PHOTO / Ahmad GHARABLI
Le professeur de droit Frank Romano, à gauche, arrêté alors qu'il protestait contre la démolition d'un village palestinien en Cisjordanie devant un tribunal de Jérusalem aux côtés de son avocate Gaby Lasky, le 16 septembre 2018 . (Crédit : / AFP PHOTO / Ahmad GHARABLI

Un juriste français, arrêté par les forces de l’ordre israéliennes lors d’une manifestation contre la démolition d’un village bédouin en Cisjordanie, va être expulsé d’Israël, a annoncé son avocate dimanche.

Frank Romano, professeur de droit né aux Etats-Unis et de nationalité franco-américaine, a été arrêté vendredi après des échauffourées entre des activistes pro-palestiniens et des garde-frontières israéliens près du village bédouin de Khan al-Ahmar, à l’est de Jérusalem.

« Il y a une décision administrative stipulant son expulsion », a dit dimanche à la presse son avocate Gaby Lansky. Elle avait affirmé la veille que Frank Romano était accusé d’entraves à l’action de la police et des soldats israéliens.

Romano a dit qu’il contesterait la décision de l’expulser devant les tribunaux israéliens.

« Je vais faire appel si on veut m’expulser », a dit ce juriste qui s’exprimait en français devant les journalistes lors d’une brève audience tard dimanche sur l’ordre d’expulsion.

« Il n’y a pas de raison de m’expulser. Je n’ai pas fait d’acte de violence », a-t-il ajouté.

La cour a ajourné l’audience sans annoncer de décision.

Son avocate a commenté l’expulsion prévue.

« Comme des voleurs dans la nuit, au lieu de conduire Frank Romano à une audience prévue à 16h à Jérusalem pour ma demande de remise en liberté, sans m’en informer ou prévenir le tribunal, la police l’a transféré [aux autorités] d’immigration pour être expulsé », a écrit Gaby Lasky sur Twitter.

« Maintenant on comprend clairement pourquoi ils l’ont arrêté selon la loi martiale – afin de se donner le temps d’expulser [Romano] avant qu’il ne voie un juge », a-t-elle ajouté.

Après des années de bataille judiciaire, la Cour suprême israélienne a donné la semaine dernière son feu vert à la démolition de ce village de tôle et de toile où vivent environ 200 bédouins, près des implantations israéliennes en Cisjordanie.

Des gouvernements européens, l’ONU et des ONG ont fait pression contre la démolition de Khan al-Ahmar, estimant qu’elle permettrait d’étendre les implantations israéliennes et de couper en deux la Cisjordanie, rendant encore plus compliquée l’éventuelle création d’un Etat palestinien sur ce territoire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...