Collision évitée de justesse entre un drone et un hélicoptère militaire
Rechercher

Collision évitée de justesse entre un drone et un hélicoptère militaire

L'armée a indiqué oeuvrer avec la police pour éviter des incidents similaires de drones pénétrant dans l'espace aérien militaire

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un hélicoptère Sikorsky Blackhawk atterrit dans le désert de Judée, (Crédit : Kobi Gideon / Flash90)
Un hélicoptère Sikorsky Blackhawk atterrit dans le désert de Judée, (Crédit : Kobi Gideon / Flash90)

Un drone civil est presque entré en collision avec un hélicoptère Black Hawk de l’armée israélienne au- dessus d’une base militaire du centre d’Israël, dimanche, a fait savoir l’armée.

Selon l’armée israélienne, le vol du drone était illégal et l’engin s’est « dangereusement rapproché » de l’hélicoptère.

« Le vol du drone était contraire à ce qui est défini dans la loi et se trouvait dans une zone et à une altitude qui leur sont interdits », a noté l’armée lundi.

Il est interdit de faire voler les drones civils à proximité des bases militaires parce qu’ils représentent une menace pour l’aviation et qu’ils peuvent être utilisés pour filmer des activités militaires classifiées.

« L’armée oeuvrera aux côtés de la police israélienne pour empêcher les risques à la sécurité que présentent les vols illégaux qui vont à l’encontre des protocoles de sûreté relatifs à l’information aérienne de l’Etat d’Israël », a dit l’armée dans un communiqué.

Cet incident est survenu une semaine et demie après que des drones ont entraîné la fermeture de l’aéroport Gatwick de Londres, le deuxième aéroport le plus important en nombre de voyageurs du Royaume-Uni, pour 36 heures en raison d’un vol de drones dans son espace aérien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...