Rechercher

Comment le génie du père d’Einstein a illuminé une ville italienne en 1899

Le moulin de Canneto sull'Oglio - l'un des premiers villages à être équipés de réverbères électriques - produit à nouveau de l'énergie verte

MANTUA, Italie – Il y a plus d’un siècle, Hermann Einstein, père du célèbre physicien Albert Einstein, lauréat du prix Nobel, a installé une turbine hydraulique et un générateur dans le moulin San Giuseppe de Canneto sull’Oglio, une petite ville de la province de Mantoue, dans le nord de l’Italie. Cette amélioration a permis d’éclairer pour la première fois les rues publiques du village.

Le mois dernier, après une année de rénovation, le vieux moulin, situé dans la rue Molino, le long des rives du canal Naviglio, a rouvert ses portes dans toute sa splendeur. Désormais, l’installation, qui date de 1898, fournira à nouveau de l’énergie à la ville en utilisant une petite dénivellation de la rue Molino, où l’eau s’écoule dans le lit de la rivière Oglio.

« À l’origine, c’était l’idée d’Hermann Einstein, le père d’Albert, à la fin du XIXe siècle, d’exploiter la dénivellation de la rivière », a déclaré Paolo Magri, directeur technique de Garda Chiese, un consortium qui protège les cours d’eau, s’occupe des eaux usées et contribue à l’expansion et à l’entretien des réseaux d’eau d’irrigation. C’est sous les auspices de Garda Chiese que la restauration du moulin a été réalisée.

« Nous avons investi 460 000 euros pour construire une centrale hydroélectrique en installant une tarière hydraulique, la vis inventée par Archimède. Le grand mathématicien et inventeur avait conçu la vis pour soulever des liquides, mais dans ce système, elle exploite la force de l’eau qui coule pour produire un mouvement de rotation – qui, grâce à un générateur, produit ensuite de l’électricité », a-t-il déclaré.

La turbine de Hermann Einstein avait une puissance maximale de 16 kilowatts ; le nouveau système peut atteindre 50. La centrale aura une production annuelle moyenne de 200 000 à 250 000 kilowattheures, ce qui suffira à couvrir tous les besoins en électricité de quelque 70 foyers de cette ville de près de 4 400 habitants.

Dans le cadre d’une initiative visant à faire connaître aux jeunes l’œuvre d’Hermann Einstein et à perpétuer sa mémoire, la municipalité de Canneto sull’Oglio va construire une passerelle pour piétons et cyclistes destinée aux écoles locales, qui reliera le moulin Einstein au moulin Cartara, situé un peu plus en aval.

Les tours et la rivière à Canneto sull’Oglio. (Crédit : Sergio Scalvini)

Le maire de Canneto sull’Oglio, Nicolò Ficicchia, a qualifié le projet de mélange gagnant d’histoire, de technologie et de militantisme environnemental. « Le moulin de San Giuseppe est un bâtiment qui a une grande valeur historique, et qui est maintenant utilisé pour produire de l’énergie propre », a-t-il déclaré.

J. Einstein & Cie

Hermann Einstein a déménagé sa famille d’Ulm à Munich à la demande de son frère Jakob au cours de l’été 1880. Là, les frères ont créé une entreprise d’électrotechnique, Elektrotechnische Fabrik J. Einstein & Cie, qui produisait des équipements pour l’éclairage public électrique, alors à la pointe de la technologie. Avec Hermann en charge des ventes et Jakob en tant que technicien, l’usine s’agrandit et emploie environ 300 personnes, mais la concurrence d’autres entreprises entraîne la faillite de la société en 1893.

L’année suivante, convaincus par un ingénieur italien, les frères déménagent à Milan et construisent en un temps record une usine dans la ville de Pavie, à 25 kilomètres au sud de la ville. Cependant, de nouveaux problèmes financiers contraignent cette entreprise à mettre la clé sous la porte en 1896. Bien que la famille Einstein ait perdu la plus grande partie de son argent, le père d’Albert se lance dans la création d’une autre société d’ingénierie, cette fois à Milan, avec le soutien financier de quelques proches.

Hermann Einstein. (Crédit : domaine public)

Hermann Einstein arrive à Canneto sull’Oglio le 6 février 1898, avec pour objectif de développer un système d’éclairage innovant pour le village. Après avoir effectué quelques recherches locales, il a présenté aux autorités de la ville des plans, qui sont toujours conservés dans les archives municipales.

« La proposition a été soumise à la municipalité quelques jours après l’arrivée d’Hermann Einstein dans le village », a déclaré le conseiller municipal Gianluca Bottarelli, qui supervise les affaires culturelles. « En septembre 1898, après des négociations complexes, un accord a été trouvé. L’entrepreneur allemand a loué les moulins municipaux de Madonna et de San Giuseppe – qui utilisaient les eaux du canal du Naviglio pour moudre les céréales – pour une période de 25 ans. »

À Canneto sull’Oglio, Hermann Einstein entreprend de moderniser radicalement la mécanique du moulin de San Giuseppe pour créer un véritable « atelier de lumière électrique » grâce à l’installation d’une turbine hydraulique et d’un générateur, tout en veillant à ce que la mouture des céréales se poursuive.

Une vue de la ville de Canneto sull’Oglio. (Crédit : Daniele Spinosa)

L’accord portait également sur la construction, à travers les rues principales de la ville, d’un réseau électrique à usage public et privé, capable d’alimenter 300 lampes à incandescence. En septembre 1899, le projet est achevé et les nouvelles lampes électriques sont allumées, faisant de la ville l’une des premières de la province de Mantoue à disposer de lampadaires.

Les Einstein ne sont pas des juifs strictement pratiquants. Entre 1885 et 1888, Albert fréquente une école primaire catholique à Munich, tout en recevant à la maison une éducation privée sur les principes fondamentaux de la religion juive. Selon le documentaire « Einstein en Italie », récemment diffusé par la chaîne de télévision publique italienne RAI, Albert s’est rendu à Canneto sull’Oglio avec son père au cours de l’été 1900 pour voir le générateur et le réseau électrique. Mais le séjour d’Hermann Einstein à Canneto sull’Oglio est de courte durée et, dès mars 1900, il vend l’entreprise à son cousin Rudolf tout en restant garant.

Le générateur hydroélectrique de l’usine San Giuseppe à Canneto sull’Oglio, dans le nord de l’Italie. (Crédit : autorisation)

Même si sa situation s’est améliorée, Hermann Einstein continue d’être frustré et préoccupé par les finances. Le stress a eu un fort impact, et sa santé a souffert dans ses dernières années. Le 10 octobre 1902, Hermann Einstein meurt d’une insuffisance cardiaque à l’âge de 55 ans à Milan.

Aujourd’hui, l’électricité est considérée comme une évidence, mais au début du 20e siècle, elle était un bien précieux. À Canneto sull’Oglio, l’héritage d’Hermann Einstein continuera de briller lorsque les habitants se souviendront de l’extraordinaire innovation qu’il a apportée dans la vie quotidienne de la petite communauté locale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...