« Communautés séparées »: Netanyahu et Bennett conviennent d’un compromis
Rechercher

« Communautés séparées »: Netanyahu et Bennett conviennent d’un compromis

Le Premier ministre et le ministre de l'Éducation ont défini une nouvelle clause pour remplacer la clause 7B controversée

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, (à droite), avec le ministre de l'Éducation Naftali Bennett à la Knesset, le 17 juin 2015. (Miriam Alster/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, (à droite), avec le ministre de l'Éducation Naftali Bennett à la Knesset, le 17 juin 2015. (Miriam Alster/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de l’Education Naftali Bennett ont trouvé dimanche un accord sur un changement déterminant de la loi sur l’Etat nation qui supprimerait la clause 7B controversée – qui permettait à certaines sortes de petites villes de rejeter des résidents potentiels sur la base de l’ethnie ou de la religion – en la remplaçant par une nouvelle disposition célébrant les « implantations juives » dans des termes plus généraux.

La dernière version établit ainsi que « l’Etat a l’autorisation de permettre à une communauté, notamment aux membres d’une seule religion ou nationalité, de vivre dans une implantation communautaire séparée ».

Elle ajoute que « l’Etat entrevoit dans le développement de l’implantation juive une valeur nationale et il oeuvrera à encourager et à faire avancer son établissement et sa croissance ».

L’ancienne clause avait été critiquée pour permettre sous les termes de la loi des politiques d’acceptation discriminatoires par les municipalités juives ou arabes.

La nouvelle est d’ores et déjà considérée comme « inefficace » par la droite et comme un recul face à la demande d’une validation explicite des implantations communautaires séparées, et sur la gauche de l’échiquier politique comme une validation légale plus explicite des discriminations en raison de la référence directe aux implantations spécifiquement juives.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...