Communiqué final du sommet de Paris du 3 juin 2016
Rechercher

Communiqué final du sommet de Paris du 3 juin 2016

"Les participants se sont réunis à Paris le 3 juin, 2016 pour réaffirmer leur soutien à une solution juste, durable et global du conflit israélo-palestinien"

Les participants à la conférence ministérielle à Paris, le 3 juin 2016 (Capture d’écran L'Elysée)
Les participants à la conférence ministérielle à Paris, le 3 juin 2016 (Capture d’écran L'Elysée)

« Les participants se sont réunis à Paris le 3 juin, 2016 pour réaffirmer leur soutien à une solution juste, durable et global du conflit israélo-palestinien.

« Ils ont réaffirmé qu’une solution négociée à deux Etats est la seule façon de parvenir à une paix durable, avec deux États, Israël et la Palestine, vivant côte à côte dans la paix et la sécurité. Ils sont inquiets que les actions sur le terrain, en particulier les actes continus de violence et les activités de colonisation en cours, mettent dangereusement en péril les perspectives d’une solution à deux Etats.

« Les participants ont souligné que le statu quo est durable, et a souligné l’importance des deux côtés démontrant, avec des politiques et des actions, qu’un véritable engagement à la solution à deux Etats dans le but de rétablir la confiance et de créer les conditions pour mettre fin totalement l’occupation israélienne qui a commencé en 1967 et résoudre toutes les questions de statut permanent par le biais de négociations directes sur la base des résolutions 242 (1967), 338 (1973), et rappelant également les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies et soulignant l’importance de la mise en œuvre de l’Initiative de paix arabe [de 2002].

« Les participants ont discuté des moyens possibles à travers lesquels la communauté internationale pourrait aider à faire progresser les perspectives de paix, y compris en fournissant des incitations significatives pour les parties à faire la paix. Les participants ont également mis en évidence le potentiel pour garantir la paix et la sécurité régionale comme prévu par l’Initiative de paix arabe.

« Les participants ont souligné le rôle essentiel du Quatuor et les parties prenantes régionales clés. Ils se sont félicités de l’offre des pays intéressés à contribuer à cet effort. Ils ont également salué l’offre de la France de coordonner, et la perspective de convoquer avant la fin de l’année une conférence internationale ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...