Coronavirus : Le bilan des décès s’élève à 126 ; 12 200 Israéliens infectés
Rechercher

Coronavirus : Le bilan des décès s’élève à 126 ; 12 200 Israéliens infectés

Une femme de 82 a succombé des suites de la maladie – elle est la 14e résidente d'une maison de retraite de Beer Sheva à mourir du COVID-19

Des employés du Magen David Adom en combinaison de protection contre le coronavirus se rendent chez un malade présumé à Jérusalem, le 14 avril 2020 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des employés du Magen David Adom en combinaison de protection contre le coronavirus se rendent chez un malade présumé à Jérusalem, le 14 avril 2020 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le nombre d’Israéliens décédés des suites du coronavirus est monté à 126 ce mercredi matin, a indiqué le ministère de la Santé.

Parmi les dernières victimes, la 14e résidente du foyer pour seniors Mishan à Beer Sheva.

Zamira Artzi, 82 ans, vivait depuis un certain nombre d’années dans la structure, ont fait savoir les médias.

« Nous n’avons pas pu lui dire adieu », a clamé son fils, Artzi, devant les caméras de la Treizième chaîne, ajoutant que sa mort était survenue pendant le repas familial de Pessah, mardi soir.

Hier, une femme de 86 ans a également succombé à la maladie au centre médical de Ramat Gan, et un homme de 81 ans s’est éteint à l’hôpital Ichilov de Tel Aviv.

Une résidente âgée de 71 ans, qui habitait une maison de retraite à Tibériade, est elle aussi décédées des complications de la maladie, a annoncé le centre médical Baruch Padeh Medical situé dans cette ville du nord du pays, ajoutant qu’elle présentait des pathologies sous-jacentes.

À Jérusalem, un homme de 78 ans est mort à l’hôpital Hadassah Ein Kerem et un homme de 90 ans a succombé au coronavirus au centre médical Shaare Zedek.

Le ministère de la Santé a déclaré mercredi matin que 12 200 personnes étaient touchées par le virus.

Selon le ministère, 176 personnes se trouvent dans un état grave et 132 ont été placées sous respirateur. 173 sont dans un état modéré, la vaste majorité ne présentant que des symptômes légers. 2 309 personnes ont guéri.

Le nouveau coronavirus s’est répandu rapidement dans les maisons de retraite de tout le pays, ce qui a soulevé des inquiétudes intenses pour la sécurité des citoyens du troisième âge. Il y a eu 35 décès liés au COVID-19 dans les structures accueillant le troisième âge, ce qui représente environ 30 % des victimes dans tout le pays.

Des soldats du Commandement intérieur avec des combinaisons de protection aux abords d’une maison de retraite de la ville de Bnei Brak, le 14 avril 2020 (Crédit : Flash90)

Face au nombre répété de décès survenus au foyer pour seniors Mishan, la police aurait ouvert une enquête pour négligence des pensionnaires pendant la pandémie.

Selon la Treizième chaîne, les enquêteurs se pencheront sur d’éventuelles négligences sur les personnes âgées au sein du foyer. Le reportage a précisé que des investigations avaient été ouvertes après des plaintes déposées contre Mishan – qui exploite de nombreuses structures de vie au sein de l’Etat juif – par des proches des victimes.

Au début du mois, le bureau du Premier ministre avait demandé au ministère de la Défense et au Commandement du front intérieur d’aider le ministère de la Santé à prendre en charge les aspects opérationnels dans les maisons de retraite. De plus, le ministère de la Santé a nommé Ronni Gamzu, actuellement directeur-général du centre médical Sourasky de Tel Aviv, à un poste de coordinateur. Il coordonnera ainsi les départements gouvernementaux et formulera un plan national d’action pour les structures de vie face à un bilan meurtrier qui n’a cessé de grimper.

La police et les soldats israéliens ferment la route Begin, proche de l’entrée de Ramat Gan, le 14 avril 2020. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Mardi matin, le ministère a fait savoir que 9 459 tests de dépistage au COVID-19 avaient été effectués entre dimanche minuit et lundi minuit, ce qui marque une hausse significative sans toutefois atteindre l’objectif établi par le Premier ministre Benjamin Netanyahu de 30 000 tests quotidiens.

L’Etat juif a été soumis, mardi soir, à un couvre-feu national pour toute la fin de la fête de Pessah et pendant la fête de Mimouna. Les déplacements interurbains ont été interdits et les boulangeries fermées jusqu’à jeudi matin avec pour objectif de réduire la propagation du coronavirus.

La plus haute autorité de la santé du pays a mis en garde, dimanche soir, contre un relâchement de la pratique de la distanciation sociale et de l’adhésion aux restrictions de quarantaine, rappelant que le coronavirus pouvait faire une apparition virulente.

« Je comprends qu’il soit difficile de rester chez soi si longtemps et le public prouve qu’il est capable de respecter les règles et de protéger les familles de tous », a indiqué Moshe Bar Siman-Tov, directeur-général du ministère de la Santé, dans une déclaration.

Les responsables israéliens de la santé s’attendent à une recrudescence du nombre de décès des suites du COVID-19 dans les dix jours à venir, selon un communiqué diffusé dimanche.

Cette augmentation du nombre de décès n’implique toutefois pas nécessairement une hausse des contaminations. Les malades actuellement placés sous respirateurs mourront probablement au cours des prochains jours, selon des modèles prédictifs mis en place par le ministère de la Santé, a indiqué la Treizième chaîne.

La majorité des personnes décédées du coronavirus en Israël étaient des personnes âgées qui souffraient de maladies préexistantes, selon les responsables des hôpitaux.

Les experts ont pointé l’augmentation relativement lente du nombre de patients sous respirateur comme source d’encouragement potentielle, et ils ont également noté la hausse relativement lente du nombre de nouveaux cas.

Près de 127 000 personnes sont mortes du coronavirus dans le monde.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...