Rechercher

Covid : 10 % des élus de la Knesset absents

Six membres de la coalition - dont deux ministres - et huit députés de l'opposition sont en quarantaine après avoir été testés positifs

Une session plénière à la Knesset à Jérusalem, le 14 juillet 2021 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Une session plénière à la Knesset à Jérusalem, le 14 juillet 2021 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Au moins 14 députés et ministres ayant contracté le COVID-19 étaient absents mercredi, alors que le nombre de cas continue de grimper vers de nouveaux records dans le pays et à la Knesset.

Six membres de la coalition, dont le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid, son adjoint Idan Roll (Yesh Atid), le ministre de la Sécurité intérieure Omer Barlev (Travailliste), et les députés Michael Biton (Kakhol lavan), Yomtob Kalfon (Yamina) et Emilie Moatti (Travailliste), sont en quarantaine après avoir été testés positifs au coronavirus.

Dans l’opposition, huit législateurs étaient en quarantaine mercredi après avoir été testés positifs, dont trois députés du Likud : Haim Katz, Ofir Katz et Etty Atia. Yoav Ben-Tzur (Shas), Yisrael Eichler (Yahadout Hatorah), Yitzhak Pindrus (Yahadout Hatorah), Osama Saadi (Liste arabe unie) et Ofir Sofer (Sionisme religieux) ont également été contaminés.

Autrement dit, 10 %, soit 12 députés sur 120, sont atteints du coronavirus à la date de mercredi après-midi. (Barlev et Roll ne sont pas députés de la Knesset).

Le vice-ministre des Affaires étrangères Idan Roll lors d’une cérémonie au ministère de Jérusalem, le 1er décembre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les sessions de la Knesset se sont poursuivies mercredi malgré leur absence.

L’augmentation rapide des cas de coronavirus qui a vu un nombre record de cas chaque jour au cours de la semaine dernière s’est poursuivie mardi avec 43 815 nouveaux patients confirmés, le nombre le plus élevé depuis le début de la pandémie au début de 2020.

Les chiffres du ministère de la Santé publiés mercredi ont montré que sur 360 038 tests de dépistage du virus effectués, 12,09 % sont revenus positifs, le taux le plus élevé depuis le 29 septembre 2020, où elle était de 15,29 %.

Le nombre de patients gravement malades reste stable à 254, soit un de moins que la veille. Parmi eux, 84 sont considérés comme critiques et 63 sont sous respirateur.

Une infirmière du Magen David Adom effectue un test antigénique sur l’un de ses collègues dans un centre de dépistage de Jérusalem, le 9 janvier 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Avec le décès d’un patient la veille, le bilan depuis le début de la pandémie s’élève à 8 274.

Le variant Omicron s’est propagé en Israël au cours de la semaine écoulée, entraînant dans le pays 222 877 cas actifs, dont 198 276 ont été diagnostiqués au cours des sept derniers jours, soit un taux trois fois supérieur à celui de la semaine précédente. Selon les chiffres du ministère, 156 393 Israéliens ont été placés en quarantaine parce qu’elles ont contracté le virus ou son cas-contact.

Mardi soir, les membres du cabinet sur le coronavirus, un groupe restreint de ministres qui définissent la politique en matière de lutte contre la pandémie, s’est réuni sans prendre de décision majeure.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...