Covid-19 : 21 nouveaux cas en Grèce
Rechercher

Covid-19 : 21 nouveaux cas en Grèce

Le groupe était rentré d'Israël et d'Egypte le 27 février ; le ministère n'a pas donné de détail sur l'itinéraire du voyage ni sur le pays dans lequel ils ont débarqué de l'autocar

Un couple muni de masques de protection, à l'aéroport Ben Gurion, le 4 mars 2020. (Crédit : Emmanuel DUNAND / AFP)
Un couple muni de masques de protection, à l'aéroport Ben Gurion, le 4 mars 2020. (Crédit : Emmanuel DUNAND / AFP)

Le ministère grec de la Santé a annoncé jeudi 21 nouveaux cas de coronavirus au sein d’un même autocar de 24 personnes ayant voyagé dans les Territoires palestiniens, en Israël et en Égypte, portant le bilan à 31 cas en Grèce.

Ces « personnes se sont trouvées pendant plusieurs jours à bord d’un bus » ayant voyagé en Israël, a indiqué le porte-parole du ministère de la Santé, Sotiris Tsiordas, lors d’une conférence de presse.

Deux personnes de ce groupe, un sexagénaire et sa femme, avaient déjà été testés positifs depuis mercredi.

L’homme, âgé de 66 ans, se trouvait jeudi hospitalisé dans un état grave dans les unités d’urgence de l’hôpital de Rio à Patras, ville portuaire dans le nord-ouest d’Athènes.

« Sa situation est stable », a précisé Sotiris Tsiordas.

Le groupe était rentré d’Israël et d’Egypte le 27 février. Le ministère n’a pas donné de détail sur l’itinéraire précis du voyage, ni sur le pays dans lequel ils ont débarqué de l’autocar.

« Nous étions à Jérusalem du 19 au 27 février », a indiqué à des médias locaux un prêtre, membre du groupe, alors qu’il se rendait à un hôpital pour être examiné, « depuis que nous sommes rentrés, nous avions une légère toux et une petite fièvre ».

La majorité des personnes infectées de ce groupe sont « en bonne santé » et sont chez elles, suivies par des médecins, selon Sotiris Tsiordas.

« Nous attendons une augmentation de cas les semaines prochaines dans notre pays », a ajouté le porte-parole du ministère.

Interrogé par l’AFP, le ministère grec n’a pas pour l’heure précisé si le groupe avait séjourné fin février dans un hôtel de la région de Bethléem, dans lequel plusieurs cas suspects ont été identifiés.

Deux touristes grecs ayant fréquenté cet hôtel fin février ont par la suite découvert être contaminés.

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne a confirmé que sept employés d’un hôtel de la région de Bethléem ont été contaminés par le coronavirus.

Il a indiqué également que les employés étaient en quarantaine.

L’Autorité palestinienne a interdit jeudi pendant deux semaines les séjours de touristes en Cisjordanie et annoncé la fermeture de la basilique de la Nativité à Bethléem.

Mercredi, Israël a interdit l’entrée sur son territoire de ressortissants de plusieurs pays européens ou de voyageurs provenant de ces pays, afin d’éviter la propagation du nouveau coronavirus.

Les autorités grecques ont interdit jeudi tout rassemblement public dans trois régions du sud-ouest du pays, situées surtout dans le Péloponnèse.

L’Organisation nationale de la santé publique (EODY) a annoncé la fermeture des écoles, des universités et « la suspension de tout rassemblement de masse » jusqu’au 6 mars, dans les départements d’Achaïe et d’Elis, situés sur la péninsule du Péloponnèse, ainsi que sur l’île ionienne de Zante.

Voisine de la Grèce, l’Italie, premier foyer européen, a passé la barre des cent morts (107 morts pour 3.089 cas). Le coronavirus a contaminé jusqu’ici plus de 95.000 personnes dans le monde entier et fait 3.200 morts.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...