COVID-19: La Knesset prolonge les règles d’urgence face à la hausse des cas
Rechercher

COVID-19: La Knesset prolonge les règles d’urgence face à la hausse des cas

La loi autorisant le gouvernement à imposer des restrictions pour contrôler l'épidémie est prolongée de 45 jours avant une réunion du cabinet consacrée à la recrudescence des cas

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, (au centre), arrive pour une réunion de la faction du Likud à la Knesset, le 25 mai 2020. (Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, (au centre), arrive pour une réunion de la faction du Likud à la Knesset, le 25 mai 2020. (Flash90)

La Knesset a voté, mardi soir, le prolongement des régulations d’urgence qui autorisent le gouvernement à imposer des restrictions au public liées à la pandémie de coronavirus, alors qu’Israël lutte contre une recrudescence des cas.

Les précédentes régulations expiraient lundi, à minuit, et les députés ont voté mardi en faveur de leur renouvellement pour 45 jours supplémentaires, alors que le cabinet consacré à la question du coronavirus et dirigé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu doit se rassembler mercredi après-midi pour évoquer la hausse des cas et déterminer l’éventuelle nécessité de réimposer certaines restrictions.

Mardi soir, le ministère de la Santé avait enregistré 258 nouveaux cas de coronavirus au cours des dernières vingt-quatre heures – ce qui représente la plus importante hausse des cas en une seule journée depuis la fin du mois d’avril.

En tout, il y avait 3 744 cas actifs au sein de l’Etat juif mardi – soit une hausse de plus de 1 700 cas depuis le 1er juin, ont indiqué les chiffres transmis par le ministère. Tel Aviv, la ville considérée comme le nouvel épicentre de l’épidémie, a dépassé la barre des 1 000 malades, selon le ministère, contre 611 au début du mois.

Aucun nouveau décès n’a été rapporté mardi, ce qui maintient le nombre de personnes mortes de la maladie, depuis le début de l’épidémie, à 302. 39 personnes se trouvent actuellement dans un état grave, et 29 sont placées sous respirateur. 41 personnes sont dans un état modéré et les autres ne présentent que des symptômes légers.

Le ministère a annoncé que 14 371 tests de dépistage avaient été effectués lundi.

Le ministre de la Santé Yuli Edelstein pendant une conférence de presse, le 31 mai 2020 (Capture d’écran/Douzième chaîne)

Selon la Douzième chaîne, le ministre de la Santé, Yuli Edelstein prônerait l’arrêt de la réouverture de l’économie. Il devrait toutefois entrer en grave conflit sur cette question avec les autres ministres, qui veulent voir le pays reprendre ses activités.

Des responsables du ministère de la Santé rejettent également les appels lancés par le ministre des Finances Israel Katz, qui a demandé la reprise du trafic ferroviaire et des événements artistiques et culturels, selon la chaîne.

Des consommateurs dans un café de Tel Aviv, le 2 juin 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Israël a levé la majorité des restrictions sur les rassemblements dans le pays, décidant de la réouverture des écoles, des cafés, des hôtels, et des restaurants au cours de ces dernières semaines. Au début de la semaine, le pays a autorisé les mariages et autres fêtes regroupant un maximum de 250 personnes.

Le ministre des Finances a déclaré mardi qu’il exercerait des pressions en faveur de la reprise de la circulation ferroviaire et des activités culturelles pendant la réunion consacrée, mercredi, au coronavirus par le cabinet.

Depuis que les restrictions entraînées par le confinement ont été allégées, le nombre de personnes infectées a constamment augmenté. Après une chute durable des cas, le nombre de contaminations quotidiennes a commencé à grimper et il a atteint les 200 en une seule journée à la fin de la semaine dernière, puis il a légèrement baissé au cours du week-end.

Une grande part de la responsabilité de la recrudescence de la COVID-19, la maladie entraînée par le coronavirus, a été attribuée au système d’enseignement, avec des centaines de nouveaux cas qui ont été confirmés dans les écoles et dans les crèches. Le système éducatif israélien a interrompu ses activités pendant les deux mois du confinement qui avait commencé à la mi-mars.

Des inspecteurs parlent à un homme qui ne porte pas le masque dans la ville de Safed, dans le nord du pays, le 15 juin 2020 (Crédit : David Cohen/ Flash90)

Mardi, le ministre de l’Education a fait savoir que 627 élèves et personnels enseignants avaient été infectés par le coronavirus lors de cette nouvelle épidémie. 168 écoles ont été fermées par précaution et 2000 personnes sont actuellement en quatorzaine.

Onze employés de l’hôpital Ichilov ont été contaminés par le virus à Tel Aviv, selon des informations rendues publiques mardi.

Netanyahu a averti que des directives d’urgence pourraient être réimposées si les règles de distanciation sociale et d’hygiène devaient être insuffisamment respectées par le public.

Au cours du week-end, des gardiens de la résidence du Premier ministre et un employé de la résidence du président ont été testés positifs à la COVID-19. Ni Netanyahu, ni le président Reuven Rivlin n’ont été placés dans l’obligation de se mettre en quatorzaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...