COVID : Shaare Zedek n’admet plus de patients alors que les infections flambent
Rechercher

COVID : Shaare Zedek n’admet plus de patients alors que les infections flambent

Shaare Zedek devient le deuxième centre médical à affirmer que son service de coronavirus tourne à pleine capacité, tandis que près de 5 000 cas ont été diagnostiqués en 24 heures

Des travailleurs de Magen David Adom portant des vêtements de protection à l'extérieur de l'unité des coronavirus de l'hôpital Shaare Zedek à Jérusalem, le 10 septembre 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)
Des travailleurs de Magen David Adom portant des vêtements de protection à l'extérieur de l'unité des coronavirus de l'hôpital Shaare Zedek à Jérusalem, le 10 septembre 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

JTA – Alors que le nombre quotidien de cas de coronavirus diagnostiqués en Israël continue à atteindre des niveaux records, un grand hôpital de Jérusalem a déclaré qu’il n’admettrait plus de patients atteints du COVID-19.

Le centre médical Shaare Zedek compte le plus grand nombre de patients de COVID-19 dans un état critique, dont une bonne partie sont sous respirateur.

Son directeur général, Ofer Marin, a déclaré lundi soir au radiodiffuseur public Kan qu’il avait enjoint aux services d’urgence du Magen David Adom de ne plus transporter de patients atteints de coronavirus à Shaare Zedek.

Auparavant, le chef de l’hôpital de Galilée occidentale à Nahariya, dans le nord d’Israël, avait déclaré qu’il n’accepterait plus de patients atteints de coronavirus en raison de la surpopulation dans les services de coronavirus et les unités de soins intensifs.

Masad Barhoum, directeur général du Centre médical de Galilée à Nahariya. (Autorisation du Centre médical de Galilée)

Le nombre quotidien de cas de coronavirus diagnostiqués a atteint près de 5 000 lundi, avec un taux de tests positifs de 10,8 %. Israël a vu un total de 1 147 décès dus à la pandémie.

Le pays sera soumis à un nouveau confinement général d’au moins trois semaines à partir de vendredi, deux heures avant la fête de Rosh HaShana.

Pendant ce temps, Ronni Gamzu, spécialiste du coronavirus, a appelé mardi à la fermeture des écoles au moins à partir du CM2 au lieu d’attendre le début du confinement national, en raison du taux élevé d’infection dans les écoles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...