Rechercher

COVID: Un Israélien risque la prison pour non-respect de la quarantaine en Thaïlande

Ohad Baruch aurait quitté son hôtel sans attendre le résultat du test COVID, qui s'est révélé positif ; il s'est rendu à Pattaya et à Koh Samui avant de se livrer à la police

Une plage de l'île Koh Samui en Thaïlande. (Tupikov/iStock/Getty Images)
Une plage de l'île Koh Samui en Thaïlande. (Tupikov/iStock/Getty Images)

Un touriste israélien a enfreint la quarantaine obligatoire imposée par la législation sur la COVID-19 en Thaïlande et a déclenché une chasse à l’homme à l’échelle nationale. Il s’est rendu aux autorités et risque jusqu’à deux ans de prison, ont rapporté mercredi les médias locaux.

Ohad Baruch, 29 ans, est arrivé en Thaïlande vendredi dernier et a été placé en quarantaine de 24 heures dans son hôtel de Bangkok jusqu’à la réception du résultat d’un test PCR, conformémequnt à la réglementation du pays.

Mais Baruch a quitté l’hôtel avec ses bagages sans attendre le résultat, qui a confirmé qu’il était positif à la COVID-19, ont rapporté les médias thaïlandais.

Il s’est rendu en taxi dans la ville de Pattaya, où des images de vidéosurveillance l’ont montré en train d’essayer de faire une réservation dans un hôtel, mais il a été refusé parce qu’il a refusé de montrer son passeport. Samedi, il a appelé l’hôtel de Bangkok en disant qu’il rendait visite à un ami à l’hôpital et qu’il reviendrait plus tard dans la journée, ce qu’il n’a pas fait.

Baruch aurait ensuite éteint son téléphone samedi soir et serait retourné à Bangkok, puis sur l’île méridionale de Koh Samui.

Après que l’affaire a été largement relayée par les médias mercredi, Baruch aurait appelé l’ambassade d’Israël à Bangkok pour dire qu’il voulait se rendre. L’ambassade a coordonné son action avec la police thaïlandaise, qui a arrêté le touriste dans un restaurant local. Les médias locaux ont publié une photo de Baruch, assis sur une chaise dans un restaurant, aux côtés d’officiers de police.

Il risque maintenant d’être mis en examen pour non respect des mesures sanitaires et des décrets d’urgence, ce qui est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à deux ans de prison et d’une amende pouvant atteindre 40 000 bahts (1 200 dollars). Il pourrait également être accusé de ne pas avoir séjourné dans des endroits où les touristes étaient autorisés à rester, ce qui entraîne une amende pouvant aller jusqu’à 5 000 bahts (130 euros).

Le ministère israélien des Affaires étrangères a confirmé au site d’information Walla qu’il suivait l’affaire et était en contact avec le consul israélien et les autorités thaïlandaises. Selon ce reportage, Baruch prétend qu’il s’agit d’un malentendu et qu’il a depuis subi un autre test dont le résultat est négatif.

Les médias locaux ont depuis rapporté que Baruch a été emmené à l’hôpital pour une mise en quarantaine et qu’il a été testé négatif mais qu’il restera en isolement pendant 10 jours jusqu’à un second test.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...