Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Dans le prochain épisode des ‘Kardashians’, Kim aborde l’antisémitisme de Kanye

La troisième saison de la série, filmée il y a quelques mois, au moment de leur divorce, évoque les propos antisémites de West

La mondaine américaine Kim Kardashian pose pour une photo lors du défilé Louis Vuitton Menswear Spring-Summer 2024 lors de la Fashion Week de Paris, le 20 juin 2023. (Crédit : Stefano Rellandini/AFP)
La mondaine américaine Kim Kardashian pose pour une photo lors du défilé Louis Vuitton Menswear Spring-Summer 2024 lors de la Fashion Week de Paris, le 20 juin 2023. (Crédit : Stefano Rellandini/AFP)

Dans le prochain épisode de la série de télé-réalité de Hulu « The Kardashians », on verra Kim Kardashian fondre en larmes à l’évocation des propos antisémites tenus par son ex-mari Ye, précédemment connu sous le nom de Kanye West, l’an dernier.

Dans une bande-annonce présentée à la fin du sixième épisode de la saison actuelle, diffusé jeudi, on voit sa sœur Khloé la réconforter alors qu’elle dit qu’elle ne se sent « pas bien ».

« Il est tellement différent de l’homme que j’ai épousé. C’est celui-là que j’aimais, et c’est lui dont je veux me souvenir », dit Kardashian, star de télé-réalité, mannequin et femme d’affaires.

« Je ferais tout pour qu’il redevienne comme avant », ajoute-t-elle.

« The Kardashians » est un spin-off de la série de télé-réalité « Keeping up with the Kardashians », sur la vie de la famille Kardashian-Jenner.

« Keeping Up with the Kardashians » a été diffusé de 2007 à 2021 sur E! et « The Kardashians », créée sur Hulu en 2022, se consacre à la vie des sœurs Kim, Kourtney et Khloé Kardashian et de leurs demi-sœurs Kendall et Kylie Jenner, ainsi que de leur mère Kris.

Cette scène de la troisième saison a été filmée il y a de cela plusieurs mois, au moment de leur divorce et des propos antisémites de West, mais elle ne précise pas de quels propos antisémites Kardashian parle à ce moment précis.

Le couple s’est marié en 2014 et leur divorce a été prononcé en novembre 2022. Ils ont la garde conjointe de leurs quatre enfants.

Ye, officiellement connu sous le nom de Kanye West, et Kim Kardashian assistant au défilé de la collection de prêt-à-porter printemps-été 2017 de Off-white, à Paris, le 29 septembre 2016. (Crédit : AFP/Alain Jocard)

En octobre dernier, West avait proféré ses premiers propos antisémites préoccupants, tweetant « vouloir s’en prendre aux Juifs » et se disant la cible d’une « mafia médiatique clandestine juive », alors que « le peuple juif a dépossédé les Afro américains de leur voix ».

Ces propos lui ont valu une suspension des réseaux sociaux.

Au coeur de la polémique, West s’était exprimé dans le célèbre podcast « Drink Champs », affirmant que la société allemande de vêtements de sport Adidas, avec laquelle il avait conclu un partenariat commercial particulièrement lucratif, ne pouvait pas le laisser tomber, quoi qu’il puisse dire.

« Ce qui est génial avec Adidas, c’est que je peux littéralement dire toute la merde antisémite que je veux : ils ne peuvent pas me laisser tomber », déclarait-il. « Et alors ? »

Face aux pressions, Adidas avait finalement laissé tomber le musicien milliardaire et rompu toute relation avec lui.

Au moment des faits, des militants de droite avaient déployé une banderole sur un pont de Los Angeles pour féliciter le rappeur et ses propos antisémites, ce qui avait causé un tollé sur les réseaux sociaux. Célébrités et anonymes avaient déclaré soutenir les Juifs.

Des antisémites devant une banderole sur l’autoroute de Los Angeles déclarant « Kanye a raison au sujet des Juifs » (Oren Segal, via Twitter / utilisé conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

Kardashian avait également publié une déclaration au moment des faits : « Les discours de haine sont inacceptables et inexcusables, quelles que soient les circonstances », avait-elle écrit sur Twitter. « Je soutiens la communauté juive et demande que ces discours de violence et de haine à son égard cessent immédiatement », avait-elle ajouté, sans pour autant citer nommément West ou l’associer à cette publication.

En novembre, West avait dîné avec l’ex-président Trump et le nationaliste blanc antisémite Nick Fuentes dans la propriété de Trump de Mar-a-Lago, en Floride. Ce geste avait été très critiqué, y compris par les alliés juifs de Trump ainsi que par de hauts dirigeants Républicains.

En novembre toujours, NBC News avait révélé qu’en 2018, West avait versé une somme d’argent à un ex-employé – dont le nom est gardé secret – pour s’excuser d’avoir fait l’éloge d’Hitler lors de réunions de travail.

En décembre dernier, lors d’une apparition de trois heures dans « InfoWars », West a dit à plusieurs reprises à l’artiste d’extrême droite et animateur complotiste Alex Jones qu’il aimait Hitler et que les nazis « avaient fait de bonnes choses ».

Kanye West lors d’une apparition sur InfoWars avec Alex Jones le 1er décembre 2022. (Crédit : Capture d’écran/Twitter ; utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d’auteur)

« Je n’essaie pas de choquer. J’aime Hitler », a déclaré West. « Hitler avait beaucoup de qualités rédemptrices. »

Cette année, l’Anti-Defamation League a signalé des dizaines d’incidents antisémites liés à West aux États-Unis, dont des agressions et des discours haineux.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.