Israël en guerre - Jour 139

Rechercher

Dans un contexte de protestation sur la refonte, Netanyahu se rend à Londres

Le Premier ministre rencontrera son homologue britannique pour parler de l'Iran ; des manifestants qui préparent des rassemblements contre sa politique intérieure

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprimant devant les médias avant son départ en Allemagne, le 15 mars 2023. (Crédit : Haïm Zach/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprimant devant les médias avant son départ en Allemagne, le 15 mars 2023. (Crédit : Haïm Zach/GPO)

Alors que des centaines de milliers d’Israéliens sont descendus une nouvelle fois dans la rue pour protester contre la réforme judiciaire du gouvernement, le Premier ministre Benjamin Netanyahu devrait s’envoler jeudi en fin de journée pour une visite au Royaume-Uni.

Ce voyage, au cours duquel Netanyahu rencontrera le Premier ministre britannique Rishi Sunak, est le dernier d’une série de visites du dirigeant israélien dans les capitales européennes. Depuis le début du mois de février, Netanyahu s’est déjà rendu à Paris, à Rome et à Berlin, les deux premières visites ayant débordé sur le week-end, en raison du Shabbat.

Le voyage de Netanyahu à Londres le fera rester, avec son épouse Sara, au Royaume-Uni jusqu’à samedi soir, aux frais du contribuable, ce qui a suscité certaines critiques selon lesquelles cette programmation constitue une utilisation irresponsable des fonds publics.

Le bureau du Premier ministre maintient que le calendrier des voyages est déterminé par les contraintes de ses hôtes, et qu’il ne peut pas s’absenter de la Knesset en milieu de semaine en raison de votes cruciaux sur la réforme judiciaire, entre autres impératifs de la coalition.

Netanyahu a cherché à axer ses visites sur les menaces posées par l’Iran, et il le fera également à Londres, selon son bureau.

« Au centre de leur rencontre se trouvera la question iranienne, a déclaré le cabinet du Premier ministre, et la nécessité de former un front international unifié contre l’Iran dans le but d’arrêter le programme nucléaire.

Une étudiante regarde les centrifugeuses construites dans le pays lors d’une exposition sur les avancées nucléaires de l’Iran à Téhéran, le 8 février 2023. (Crédit : AP Photo/Vahid Salemi)

Netanyahu et Sunak discuteront également du renforcement des liens bilatéraux, en particulier dans les domaines de la défense et du renseignement.

Il s’agit de la première rencontre de Sunak avec un haut responsable israélien depuis son entrée en fonction en octobre.

Le Royaume-Uni est un membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies et, avec l’Allemagne et la France, l’un des signataires européens de l’accord nucléaire JCPOA de 2015 avec l’Iran.

Toutefois, le pays a quitté l’Union européenne en 2020 et s’efforce de tracer une voie indépendante en matière de politique étrangère.

Mardi, le cadre pour l’avenir des relations bilatérales entre Israël et le Royaume-Uni a été signé à Londres par le ministre des affaires étrangères Eli Cohen et le ministre britannique des affaires étrangères James Cleverly.

Le ministre des Affaires étrangères Eli Cohen (à gauche) signe l’accord sur la feuille de route 2030 avec le ministre britannique des Affaires étrangères James Cleverly à Londres, le 21 mars 2023. (Crédit : Stuart MItchell)

Selon le ministère britannique des Affaires étrangères, la feuille de route 2030 pour les relations bilatérales israélo-britanniques « contient des engagements détaillés pour approfondir la coopération dans l’ensemble des relations israélo-britanniques, notamment dans les domaines du commerce, de l’informatique, de la science et de la technologie, de la recherche et du développement, de la sécurité, de la santé, du climat et de l’égalité entre les hommes et les femmes ».

Bien que les déclarations publiques aient permis d’éviter l’âpre combat interne d’Israël sur la réforme judiciaire lors de la visite de Cohen, M. Netanyahu ne pourra pas l’éviter aussi facilement.

Comme l’a rapporté la radio de l’armée, un diplomate britannique a récemment rencontré un député de l’opposition qui a déclaré qu’il souhaitait que Sunak s’oppose publiquement à la réforme. Selon la Douzième chaîne, Sunak et les responsables britanniques n’ont pas encore décidé si le Premier ministre britannique critiquerait publiquement le gouvernement de Netanyahu à ce sujet.

La question devrait être soulevée lors de la réunion privée des dirigeants, mais comme aucune déclaration publique ou conférence de presse n’est prévue, Sunak n’a pas l’occasion d’exprimer publiquement sa position au-delà du compte-rendu de leur conversation, qui fait actuellement l’objet d’une discussion entre les deux parties.

Lors du voyage du Premier ministre en Allemagne au début du mois, le chancelier Olaf Scholz et Netanyahu se sont publiquement opposés au sujet du plan de réforme devant les caméras.

Le chancelier allemand Olaf Scholz, à droite, et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu donnant une conférence de presse conjointe à l’issue des entretiens à la Chancellerie, à Berlin, le 16 mars 2023. (Crédit : Tobias Schwarz/AFP)

Netanyahu est attendu à Londres par des manifestants opposés à la réforme judiciaire, en plus des manifestants anti-israéliens qui attendent régulièrement les dirigeants israéliens en Europe.

Les organisateurs des manifestations contre la réforme ont annoncé qu’un rassemblement se tiendrait dans le centre de Londres, à l’heure où Netanyahu est attendu.

Des pancartes ont été aperçues un peu partout dans Londres, donnant des détails sur la manifestation et indiquant que « Bibi ne doit pas s’attendre à un week-end de détente à Londres ».

Au début du mois, des centaines de manifestants ont brandi à Londres des pancartes en hébreu et en anglais sur lesquelles on pouvait lire : « Un gouvernement de criminels ne nommera pas de juges » et « Des Israéliens pour l’avenir d’Israël ». Ils ont scandé « Démocratie » et certains ont revêtu les costumes de la série « La servante écarlate » qui sont devenus la marque de fabrique des manifestations en Israël.

Des Israéliens vêtus de costumes inspirés de « La Servante écarlate » participant à une manifestation contre les projets du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu de réformer le système judiciaire, devant la Knesset, à Jérusalem, le 13 février 2023. (Crédit : AP Photo/Ohad Zwigenberg)

Le cabinet du Premier ministre n’a pas fourni beaucoup de détails sur les projets du ministre pendant son séjour au Royaume-Uni. Jeudi en fin de matinée, les journalistes voyageant avec Netanyahu n’avaient toujours pas reçu de détails sur le vol, se contentant d’indiquer qu’ils partiraient « tard dans la nuit ».

Cette opacité pourrait être liée aux tentatives des manifestants de perturber le voyage de Netanyahu vers l’aéroport, comme ils ont essayé de le faire lors de ses précédents voyages.

Aucune réunion avec les dirigeants des communautés juives n’a été annoncée. Selon la Douzième chaîne, on ne sait pas encore si de telles réunions auront lieu, ce qui soulève d’autres questions sur la nécessité pour le Premier ministre et son épouse de passer plusieurs jours dans la capitale britannique.

L’organisation faîtière Board of Deputies of British Jews a déclaré dans un communiqué mardi qu’elle « apprécierait l’opportunité de rencontrer [M. Netanyahu] pour discuter de la situation actuelle dans le pays » au cours de son voyage, en particulier à la lumière du « lien émotionnel, spirituel et familial étroit de la communauté juive du Royaume-Uni avec Israël ».

Mais le groupe a noté que « nous comprenons qu’étant donné la brièveté de sa visite, une telle rencontre pourrait ne pas être possible ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.