Dans un contexte tendu à Gaza, une actrice pakistanaise cite Hitler sur Twitter
Rechercher

Dans un contexte tendu à Gaza, une actrice pakistanaise cite Hitler sur Twitter

Venna Malik a supprimé un tweet qui disait : "J'aurais tué tous les Juifs du monde... mais j'en ai gardé quelques-uns pour montrer au monde pourquoi je les ai tués"

L'actrice pakistanaise Veena Malik parle aux médias dans un poste de police local à Lahore, au Pakistan, le 13 avril 2010. (Crédit : AP Photo/K.M.Chaudary)
L'actrice pakistanaise Veena Malik parle aux médias dans un poste de police local à Lahore, au Pakistan, le 13 avril 2010. (Crédit : AP Photo/K.M.Chaudary)

Veena Malik, une actrice qui a joué dans plus d’une dizaine de films et de spectacles pakistanais et bollywoodiens, a tweeté une série de remarques incendiaires sur le conflit actuel entre Israël et Gaza, notamment une citation qu’elle attribue à Adolf Hitler sur le meurtre des Juifs.

« J’aurais tué tous les Juifs du monde… mais j’en ai gardé quelques-uns pour montrer au monde pourquoi je les ai tués », a tweeté Malik mardi.

Elle a également tweeté « #IronDome is doomed » (le Dôme de Fer est condamné) avec un émoji rieur, en référence au système de défense antimissile d’Israël, que les terroristes palestiniens de Gaza tentent de submerger avec des barrages massifs de roquettes.

Mercredi après-midi, tous les tweets avaient disparu de son compte. Le seul qui restait à propos du conflit était un retweet du Premier ministre pakistanais Imran Khan exhortant la « communauté internationale » à « prendre des mesures immédiates pour protéger le peuple palestinien et ses droits ».

Malik, 37 ans, ancienne comédienne et sex-symbol, a été récompensée par des prix pakistanais pour ses performances d’actrice au cours des deux dernières décennies.

Au moins cinq civils – quatre Israéliens, une Indienne – ont été tués par des roquettes et un soldat israélien a été tué dans une attaque au missile antichar le long de la frontière.

Selon le ministère de la Santé de la bande de Gaza, dirigé par le Hamas, 65 Palestiniens sont morts depuis lundi soir, dont 16 mineurs, et 365 ont été blessés. L’armée a déclaré que plus de la moitié des personnes tuées étaient des membres de groupes terroristes impliqués dans les combats et que certaines, dont plusieurs enfants, ont été tuées par des roquettes tirées depuis Gaza qui ont manqué la frontière et ont atterri dans la bande de Gaza, et non par des frappes israéliennes.

Le Hamas a déclenché le conflit en tirant plus de 1 300 roquettes sur des villes israéliennes, à la suite de semaines de manifestations palestiniennes à Jérusalem pendant le Ramadan et de violents affrontements entre la police et des fidèles musulmans sur le Mont du Temple, qui ont fait des centaines de blessés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...