David Bitan : le Premier ministre a fait chuter le Likud à son « plus bas niveau »
Rechercher

David Bitan : le Premier ministre a fait chuter le Likud à son « plus bas niveau »

L'ex-allié de Netanyahu dénonce un accord pour faire pression sur le président du Likud mondial afin qu'il ne se représente pas et permette à Miki Zohar de le remplacer

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) avec le président de la coalition David Bitan lors d'une réunion de faction du Likud à la Knesset, le 27 novembre 2017. (Miriam Alster/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) avec le président de la coalition David Bitan lors d'une réunion de faction du Likud à la Knesset, le 27 novembre 2017. (Miriam Alster/Flash90)

Un ancien fidèle défenseur de Benjamin Netanyahu s’en est pris jeudi au Premier ministre à propos de la présidence de l’organisation faîtière du Likud mondial, affirmant que le Premier ministre et le chef de la coalition du Likud, Miki Zohar, avaient amené le parti « à son plus bas niveau ».

« Malheureusement, le Likud a atteint son plus bas niveau. Netanyahu et Miki Zohar font pression sur Yaakov Hagoel pour qu’il trahisse ses amis du Likud mondial et de l’Agence juive, tout en conditionnant la nomination de Danny Danon à un nouveau mandat d’ambassadeur au fait que [Hagoel] respecte leurs exigences », a tweeté Bitan.

Bitan faisait apparemment référence à des allégations selon lesquelles Netanyahu et Zohar feraient pression sur Hagoel pour qu’il abandonne sa candidature à la présidence de la branche mondiale du parti Likud. Hagoel se présente contre Zohar.

Des élections ont eu lieu en début de semaine, mais elles ont été jugées trop proches pour être convoquées et une décision finale devrait être annoncée dans les prochains jours.

Selon le radiodiffuseur public Kan, Netanyahu avait accepté de nommer Danon comme prochain ambassadeur à Paris, mais menace actuellement de revenir sur sa décision si Hagoel n’abandonne pas.

Bitan avait soutenu Hagoel lors de l’élection du Likud mondial, ce qui est considéré comme une lutte de pouvoir entre le président du comité central du Likud, Haim Katz, et Zohar, qui est soutenu par Netanyahu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...