Décret anti-réfugiés : 2 familles juive et musulmane partagent un repas de Shabbat
Rechercher

Décret anti-réfugiés : 2 familles juive et musulmane partagent un repas de Shabbat

La famille Yildirim, d’origine turque, a rejoint la famille juive Bendat-Appells après une rencontre au cours d’une manifestation organisée contre l’ordre exécutif de Trump sur l’immigration

Des manifestants protestent contre l'ordre exécutif sur l'immigration du président Donald Trump à l'aéroport international O'Hare de Chicago le 28 janvier 2017 (Crédit : AFP/ Joshua LOTT)
Des manifestants protestent contre l'ordre exécutif sur l'immigration du président Donald Trump à l'aéroport international O'Hare de Chicago le 28 janvier 2017 (Crédit : AFP/ Joshua LOTT)

Les deux familles qui ont été immortalisées sur une photo devenue virale à l’aéroport O’Hare de Chicago durant une manifestation contre l’ordre exécutif interdisant aux musulmans d’entrer sur le territoire américain ont partagé vendredi un repas de Shabbat.

La famille Yildirim, musulmane, a pris place à la table du rabbin Jordan Bendat-Appell et des siens pour un diner de veille du Shabbat à Deerfield, dans l’Illinois, rapporte le Chicago Tribune.

Ce cliché, pris par Nuccio DiNuzzo, photographe pour le journal Chicago Tribune lors de la manifestation organisée à l’aéroport O’Hare, montre un petit garçon juif, Adin, coiffé d’une kippa et portant un panneau disant « Pas de place pour la haine ici » aux côtés d’une fillette musulmane arborant un hijab noir et brandissant un panneau sur lequel est simplement écrit « Amour ».

Les deux enfants étaient sur les épaules de leurs pères respectifs.

Les familles avaient échangé leurs coordonnées à l’aéroport, après avoir évoqué un repas de Shabbat pour célébrer la paix, rapporte le Tribune.

https://twitter.com/royalpratt/status/830245368046710785?ref_src=twsrc%5Etfw

« Même deux familles normales assises l’une à côté de l’autre sont en train de devenir des sources d’inspiration – cela montre combien le monde est devenu fou », a déclaré Fatih Yildirim, le père musulman sur la photo, au Chicago Tribune alors qu’il prenait place dans le salon de ses nouveaux amis juifs.

« Nous refusons la folie comme horizon pour nos enfants. Nous devons sortir de nos bulles et de nos zones de confort… Nous devons aller vers les autres et communiquer ».

Lorsqu’ils sont arrivés, vendredi, au domicile de Bendat-Appell, la famille Yildirim a été accueillie par un panneau de “bienvenue”, entouré de coeurs, fait de la main de la petite fille de 5 ans.

Comme cadeau, les Yildirim ont amené un dessin de Meryem représentant le mouvement de protestation qui a permis aux deux familles de se connaître. Les Bendat-Appells l’ont accroché à une place d’honneur sur le réfrigérateur, selon le rapport.

Bendat-Appell et Fatih Yildirim ont expliqué aux journalistes qu’ils avaient discuté de l’endroit où trouver un bon restaurant de viande casher lorsque la photo avait été prise.

Yildirim a déclaré que les médias turcs l’avaient critiqué pour la photo et que sa famille, en Turquie, avait pris ses distances lorsqu’elle était apparue sur les réseaux sociaux.

Les Yildirim auraient invité les Bendat-Appells à leur domicile pour un prochain dîner.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...