Déposant plainte, Netanyahu a déclaré que Ben Caspit le ‘paiera cher’
Rechercher

Déposant plainte, Netanyahu a déclaré que Ben Caspit le ‘paiera cher’

En 2017, le Tribunal de Jérusalem avait tranché une affaire pour une plainte déposée sept ans plus tôt contre Caspit par la femme du Premier ministre, Sara

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu donne une conférence de presse au siège du ministère de la Défense à Tel Aviv le 18 novembre 2018. (Jack Guez/AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu donne une conférence de presse au siège du ministère de la Défense à Tel Aviv le 18 novembre 2018. (Jack Guez/AFP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est lancé dimanche dans une tirade sur Twitter contre le journaliste de Maariv Ben Caspit, contre lequel il a déposé plainte plus tôt dans la journée.

Il l’a traité de « menteur habituel » parce qu’il avait laissé entendre que le Premier ministre avait fait un paiement illégal à des officiels de la justice afin d’influencer l’issue des enquêtes pour corruption qui le visent.

« Spoiler : le menteur habituel Ben Caspit, qui me persécute depuis des années, sera encore forcé de payer », a écrit Netanyahu sur Twitter.

En 2017, le Tribunal de Jérusalem a tranché une affaire pour une plainte déposée sept ans plus tôt contre Caspit par la femme du Premier ministre, Sara Netanyahu.

Caspit s’est excusé et a dû payer à Sara Netanyahu 50 000 shekels (11 700 euros) pour avoir affirmé qu’elle avait été impliquée dans le licenciement d’un concierge de 70 ans de la résidence du Premier ministre.

Frappant en dessous de la ceinture, Netanyahu a évoqué l’arrestation du frère du journaliste il y a 17 ans.

« L’obsession maladive de Ben Caspit lui coûtera encore… cher », a écrit le Premier ministre dans un autre tweet, partageant la copie d’écran d’un article sur l’arrestation du frère de Caspit, Uri, pour une suspicion de fraude de grande ampleur.

« Si Ben Caspit s’était un peu plus occupé de sa famille au lien de persécuter la mienne, nous aurions peut-être évité des incidents aussi regrettables », a déclaré Netanyahu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...