Des affiches « Les Juifs sont le virus » dans une ville du sud de l’Argentine
Rechercher

Des affiches « Les Juifs sont le virus » dans une ville du sud de l’Argentine

La Délégation des associations juives d’Argentine condamne les affiches apparues dans les rues de la ville de Neuquen, qui compte 300 Juifs

Affiches antisémites blâmant les Juifs pour la pandémie de COVID-19 dans la ville de Neuquen, au sud de l'Argentine (JMNeuquen/ Twitter)
Affiches antisémites blâmant les Juifs pour la pandémie de COVID-19 dans la ville de Neuquen, au sud de l'Argentine (JMNeuquen/ Twitter)

BUENOS AIRES – Des affiches antisémites blâmant les Juifs pour la pandémie de COVID-19 sont apparues ce week-end dans la ville de Neuquen, au sud de l’Argentine, à environ 1 120 km au sud de Buenos Aires.

Les affiches contenaient des phrases telles que « Les Juifs sont le virus » et « Les Argentins s’éveillent à la dictature juive mondiale ».

Quelque 300 Juifs vivent à Neuquen, qui compte 230 000 habitants. Depuis mars, l’Argentine a mis en place des mesures de confinement parmi les plus strictes au monde suite à la pandémie.

« Ce sont des criminels, antisociaux, qui ne font que répandre la haine à un moment où la société argentine est touchée par la pandémie de coronavirus », a déclaré aux médias le président de la branche de l’organisation juive DAIA à Neuquen, Carlos Maravankin. « Cela n’améliore pas notre situation en matière de santé mentale et ne fait que rendre les gens davantage malades. »

Ariel Gelblung, directeur du Centre Simon Wiesenthal pour l’Amérique latine, a déclaré : « Ils propagent un message de haine clairement punissable par la loi. Il n’est pas surprenant que cela se passe au même endroit où l’extrême droite a obtenu 30 000 voix lors des élections préliminaires de 2019. »

L’été dernier, des organisations juives argentines et internationales ont attiré l’attention sur une série d’agressions antisémites à travers le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...