Israël en guerre - Jour 250

Rechercher

Des composants de missiles tirés du Yémen vers l’Arabie fabriqués en Iran

L'ONU n'a "pas pu déterminer quand ces missiles, certaines de leurs parties ou de la technologie en lien avec eux pourraient avoir été transférés depuis" l'Iran

Photo prise le 28 mars 2018 à Um Al-Hammam, un quartier de Riyadh : des ouvriers égyptiens inspectent les dégâts causés par des débris de missiles lancés par les rebelles yéménites, interceptés au dessus de la capitale saoudienne. (Crédit : AFP FAYEZ NURELDINE)
Photo prise le 28 mars 2018 à Um Al-Hammam, un quartier de Riyadh : des ouvriers égyptiens inspectent les dégâts causés par des débris de missiles lancés par les rebelles yéménites, interceptés au dessus de la capitale saoudienne. (Crédit : AFP FAYEZ NURELDINE)

Des composants de missiles tirés sur l’Arabie saoudite par les rebelles yéménites Houthis ont été fabriqués en Iran, mais leur date d’envoi au Yémen n’a pas pu être déterminée, selon un rapport confidentiel onusien consulté jeudi par l’AFP.

Dans ce texte de 14 pages, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres dit au Conseil de sécurité que les débris de cinq missiles tirés depuis juillet 2017 « ont les mêmes caractéristiques-clés qu’un type connu de missile fabriqué » par l’Iran.

« Certains composants des débris ont été fabriqués dans la République islamique d’Iran » mais il n’est pas encore clair si le transfert de ces missiles a violé les restrictions onusiennes, selon ce rapport remis au Conseil mardi.

Les responsables de l’ONU « n’ont pas pu déterminer quand ces missiles, certaines de leurs parties ou de la technologie en lien avec eux pourraient avoir été transférés depuis » l’Iran.

Le texte est donc moins concluant que celui d’un comité distinct d’experts onusiens, qui avait rapporté en janvier que l’Iran avait violé l’embargo sur les armes de l’ONU au Yémen en laissant les rebelles s’approvisionner en drones et missiles balistiques.

Le dernier rapport pourrait présager d’un revers pour les Etats-Unis, qui ont à plusieurs reprises appelé le Conseil de sécurité à agir contre l’Iran pour des transferts illégaux d’armes au Yémen et dans la région.

Téhéran dément catégoriquement armer les Houthis, même si Washington et Ryad assurent que des missiles envoyés sur l’Arabie saoudite étaient fabriqués en Iran.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.