Des drapeaux israéliens brûlés par des nationalistes irlandais du Nord
Rechercher

Des drapeaux israéliens brûlés par des nationalistes irlandais du Nord

Les drapeaux de l’Union britannique ont également été brûlés dans un énorme feu de camp à Derry, lors d’un événement qualifié de « crime de haine » par la police

Drapeaux britanniques et israéliens incendiés dans un feu de camps le 15 août 2018 à Derry, en Irlande du Nord. (Capture d'écran: Twitter)
Drapeaux britanniques et israéliens incendiés dans un feu de camps le 15 août 2018 à Derry, en Irlande du Nord. (Capture d'écran: Twitter)

Des drapeaux israéliens ont été brûlés mercredi en Irlande du Nord, ainsi que divers autres drapeaux, dans le cadre d’un feu de camp annuel décrit par la police locale comme un « crime de haine » et organisé par des nationalistes.

Les drapeaux de l’Union britannique ornent un énorme feu allumé dans la ville de Derry par les républicains d’Irlande du Nord, qui soutiennent l’indépendance du Royaume-Uni.

Une bannière portant le nom du président américain Donald Trump et son slogan « Make America Great Again » a également été brûlée.

Des affiches portant le nom de quatre policiers assassinés par des manifestants dans les années 1970 ont également été incendiés.

Les républicains répètent le rituel chaque année dans le quartier de Bogside le 15 août, pour commémorer l’assassinat de 14 manifestants par des soldats britanniques en 1972 – un incident connu sous le nom de Bloody Sunday. Des drapeaux israéliens ont également été brûlés l’année dernière.

Mercredi, des drapeaux palestiniens flottaient à côté des peintures murales honorant les manifestants morts.

Les nationalistes du nord de l’Irlande sont traditionnellement pro-palestiniens, considérant la lutte des Palestiniens pour parvenir à la création d’un État semblable à la leur.

En plus du feu, trois bombes à essence auraient été lancées sur les remparts de la ville, un suspect a été arrêté.

« Nous prenons les crimes de haine très au sérieux et enquêtons activement sur tous les incidents qui nous sont rapportés », a déclaré l’inspecteur de police local Paul McCracken, cité par les médias britanniques.

« Le crime de haine est mauvais à tous les niveaux et le service de police d’Irlande du Nord fera tout ce qui est en son pouvoir pour que tout le monde puisse vivre sans préjugés, peur et discrimination », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...