Des élèves juifs californiens incitent le district à agir contre l’antisémitisme
Rechercher

Des élèves juifs californiens incitent le district à agir contre l’antisémitisme

Plus de 5 600 personnes ont signé une pétition après qu’un compte Instagram lié à une école locale appelait ses abonnés à lister les élèves juifs

Lycée Redwood à Larkspur, Californie. (Wikimedia Commons/via JTA)
Lycée Redwood à Larkspur, Californie. (Wikimedia Commons/via JTA)

JTA – Des élèves juifs et leurs partisans ont demandé aux responsables d’un lycée du comté de Marin, en Californie du Nord, de prendre des mesures contre l’antisémitisme sévissant dans leur établissement.

Plus de 5 600 personnes ont signé la pétition Change.org adressée au Tamalpais Union High School District et à sa directrice, Tara Taupier.

Le mois dernier, un compte Instagram associé au lycée Redwood de la ville de Larkspur, à 20 km au nord de San Francisco, a appelé ses abonnés à identifier les lycéens juifs du comté de Marin. Les responsables de l’école ont déclaré par la suite qu’ils pensaient avoir identifié l’étudiant gérant le compte Instagram et ont fourni les informations aux forces de l’ordre locales. Le compte a été supprimé.

« Notre sécurité est menacée par la liste et les photos postées par l’élève », peut-on lire dans la pétition signée par les élèves de Redwood. « La liste des élèves juifs associée à l’image de la croix gammée et de la balle présente une étrange ressemblance avec l’utilisation des listes sous le régime nazi. L’idée de retourner à l’école avec un élève dont les croyances s’alignent sur celles des nazis est inconcevable. »

« Nous pensons que les mesures prises jusqu’à présent par l’administration n’ont rien fait pour nous rassurer et nous donner un sentiment de sécurité. Cet élève s’en sort impunément avec un comportement offensant depuis bien trop longtemps et cette récente escalade est le résultat direct du manque d’attention accordé par le district. »

Selon la pétition, l’action entreprise pour l’heure était l’envoi d’un email du district qui « se focalisait davantage sur l’histoire de l’antisémitisme et les actions de la communauté que sur le plan d’action du district ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...