Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

La marine iranienne dit avoir saisi un pétrolier au large d’Oman

Le navire avait chargé à Bassorah, en Irak, "une cargaison d'environ 145 000 tonnes de pétrole brut destiné à Aliaga (Turquie), via le canal de Suez"

Le port de Sohar à Oman (Crédit : capture d'écran Google Maps)
Le port de Sohar à Oman (Crédit : capture d'écran Google Maps)

La marine iranienne a indiqué jeudi avoir saisi un pétrolier dans le Golfe d’Oman suite à « une décision de justice », ont rapporté les médias d’Etat.

« La marine de la République islamique d’Iran a saisi un pétrolier américain dans les eaux de la mer d’Oman conformément à une décision de justice », a indiqué l’agence de presse officielle Irna.

L’agence de sécurité maritime britannique (UKMTO) et la société privée Ambrey avaient annoncé plus tôt que des hommes armés « en tenue militaire » étaient montés à bord d’un pétrolier dans le Golfe d’Oman.

« Quatre à cinq personnes non autorisées » sont montées à bord d’un bateau naviguant au large de la ville de Sohar, dans le nord du sultanat, a indiqué UKMTO.

Les individus portaient « une tenue militaire noire » et des masques de la même couleur, a-t-elle précisé.

Selon la firme de sécurité maritime privée Ambrey, l’incident s’est produit à environ 7H30 (03H30 GMT) à bord du St Nikolas, un pétrolier battant pavillon des Iles Marshall, qui a pris ensuite la direction de Bandar-e Jask sur la côte sud de l’Iran.

Empire Navigation, le groupe grec qui dirige le St Nikolas, a affirmé dans un communiqué avoir « perdu le contact » avec le navire et les 19 membres d’équipages, 18 Philippins et un Grec.

Le navire avait chargé à Bassorah, en Irak, « une cargaison d’environ 145 000 tonnes de pétrole brut destiné à Aliaga (Turquie), via le canal de Suez », a-t-elle indiqué.

« Les individus ont couvert les caméras du navire », a affirmé Ambrey, en citant un agent de sécurité ayant entendu au téléphone « des voix inconnues » ainsi que celle du capitaine.

Le pétrolier, récemment renommé, avait été poursuivi dans le passé et condamné à une amende pour avoir transporté du pétrole iranien sous sanction, avant d’être confisqué par les autorités américaines, selon la firme britannique.

« L’Iran a agi précédemment contre ceux qu’elle accuse de coopération avec les Etats-Unis, » a-t-elle ajouté.

Le golfe d’Oman, une voie de navigation importante pour l’industrie pétrolière a été le théâtre d’une série d’incidents et d’attaques ces dernières années, impliquant souvent l’Iran.

Le transport maritime dans cette région riche en pétrole est par ailleurs sous pression en raison des attaques de drones et de missiles menées par les rebelles du Yémen en mer Rouge.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.