Rechercher

Des manifestants anti-gouvernement agressés devant le domicile de Yariv Levin

Les suspects ont été arrêtés mais les deux manifestants sont légèrement blessés ; "Ce sont des jours difficiles pour la démocratie israélienne", regrette un militant

L'un des suspects pris en photo alors qu'il lançait des œufs sur des manifestants anti-gouvernementaux devant le domicile du ministre de la Justice Yariv Levin à Modiin, le 19 janvier 2022. (Twitter/Capture d'écran : utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
L'un des suspects pris en photo alors qu'il lançait des œufs sur des manifestants anti-gouvernementaux devant le domicile du ministre de la Justice Yariv Levin à Modiin, le 19 janvier 2022. (Twitter/Capture d'écran : utilisé conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

La police a arrêté trois habitants de Modiin jeudi, qui sont soupçonnés d’avoir agressé des manifestants devant le domicile du ministre de la Justice, Yariv Levin.

La police a déclaré que les suspects – un homme et ses deux fils, âgés de 17 et 24 ans – qui vivent près de Levin, ont été emmenés pour interrogatoire après avoir jeté des œufs et agressé physiquement des personnes qui protestaient contre le projet de réforme judiciaire du gouvernement, annoncé par Levin au début du mois.

Deux manifestants ont été légèrement blessés lors de l’attaque, selon la police.

L’incident a eu lieu à l’extérieur de la résidence de Levin, où les protestataires manifestent régulièrement depuis une semaine.

Les manifestants auraient été vus portant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Yariv Levin – l’ennemi de la démocratie » et scandant des slogans tels que : « Quand vous attaquez la Haute Cour de justice, les citoyens deviennent le gilet de sauvetage », « Israël n’est pas une dictature » et « Pas une réforme judiciaire, un coup d’État ».

Selon le site d’information Ynet, les suspects ont jeté des œufs et harcelé les manifestants devant les policiers présents sur les lieux et ont été arrêtés peu après.

« Ce sont des jours difficiles pour la démocratie israélienne », a déclaré Igal Rambam, l’un des manifestants attaqués.

« Un gouvernement criminel réalise un coup d’État et, dans le même temps, les espaces publics deviennent plus violents et dangereux pour ceux qui tentent de protester. La violence et l’incitation ne nous dissuaderont pas. Nous continuerons à manifester chaque jour devant la maison de [Levin] à Modiin et contre d’autres membres du gouvernement criminel aussi longtemps qu’il le faudra jusqu’à ce que ce coup d’État soit arrêté », a-t-il ajouté.

La semaine dernière, la police a arrêté un conducteur dont la voiture semblait se diriger de manière menaçante vers un groupe d’étudiants qui manifestaient contre le gouvernement à Beer Sheva. Le suspect, un homme de 26 ans originaire de la ville haredi d’Elad, a été arrêté pour « mise en danger d’un groupe de protestation » et inculpé.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.