Des milliers de personnes se rassemblent au mur Occidental avant Yom Kippour
Rechercher

Des milliers de personnes se rassemblent au mur Occidental avant Yom Kippour

Les fidèles affluent sur les Lieux saints alors que le pays se prépare pour le jour le plus saint du calendrier juif

  • Des milliers de personnes prient pour le pardon (Selichot), au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 septembre 2018. (Photo par Noam Revkin Fenton/Flash90)
    Des milliers de personnes prient pour le pardon (Selichot), au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 septembre 2018. (Photo par Noam Revkin Fenton/Flash90)
  • Des milliers de personnes prient pour le pardon (Selichot), au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 septembre 2018. (Photo par Noam Revkin Fenton/Flash90)
    Des milliers de personnes prient pour le pardon (Selichot), au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 septembre 2018. (Photo par Noam Revkin Fenton/Flash90)
  • Des milliers de personnes prient pour le pardon (Selichot), au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 septembre 2018. (Photo par Noam Revkin Fenton/Flash90)
    Des milliers de personnes prient pour le pardon (Selichot), au mur Occidental dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 septembre 2018. (Photo par Noam Revkin Fenton/Flash90)
  • Des hommes juifs prient pour le pardon (Selichot), au mur Occidental de la Vieille Ville de Jérusalem, tôt le 9 septembre 2018. (Aharon Krohn/Flash90)
    Des hommes juifs prient pour le pardon (Selichot), au mur Occidental de la Vieille Ville de Jérusalem, tôt le 9 septembre 2018. (Aharon Krohn/Flash90)

Des milliers de fidèles se sont rassemblés au mur Occidental à Jérusalem lundi soir et mardi matin pour des prières de pénitence avant Yom Kippour, qui commence mardi soir.

Les prières sont traditionnellement dites dans les jours qui précèdent les grandes fêtes. Cette cérémonie était la dernière avant le Jour du Pardon.

Yom Kippour, le jour le plus saint du calendrier juif, commence mardi au coucher du soleil. La Vieille Ville a été fermée à la circulation jusqu’à la fin de la fête, mercredi à la tombée de la nuit.

Conduire pendant Yom Kippour est considéré comme un interdit, et beaucoup d’Israéliens laïcs profitent de cette journée pour faire du vélo sur des routes sans voitures.

Cyclistes sur l’autoroute Ayalon vide de Tel Aviv, pendant Yom Kippour, le 30 septembre 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Pour les juifs religieux, la journée est marquée par le jeûne, l’abstinence et la prière pendant ses 25 heures.

Le porte-parole de la police, Mickey Rosenfeld, a indiqué que des unités de police supplémentaires ont été déployées dans la Vieille Ville pour cette fête, qui tombe un jour avant la fête musulmane de l’Achoura.

L’armée israélienne a annoncé qu’elle bouclerait la Cisjordanie pendant 48 heures à partir de mardi à 12h01.

Le point de passage d’Erez vers Gaza a également été fermé dans un contexte de tensions frontalières croissantes avec l’enclave palestinienne.

L’armée boucle régulièrement la Cisjordanie et Gaza pendant les fêtes juives, et elle l’a fait la semaine dernière pour Rosh HaShana, le Nouvel An juif.

Un soldat israélien ferme une barrière à un poste de contrôle dans le village de Yatta, en Cisjordanie, près de Hébron, le 3 juillet 2016. (Wisam Hashlamoun/Flash90)

Ces bouclages ont pour but à la fois d’empêcher les tentatives d’attentats terroristes en Israël pendant la période des fêtes et de permettre aux responsables israéliens de la sécurité qui sont en service aux points de passage de célébrer cette fête.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...