Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Des Syriens manifestent pour le 12e anniversaire du soulèvement antirégime

Le conflit entre mercredi dans sa 13e année avec plus de 500.000 morts, plusieurs millions de déplacés et une profonde crise économique et humanitaire

Un petit garçon brandit un drapeau syrien pendant un rassemblement marquant le douzième anniversaire du début du soulèvement contre le président Bashar El-Assad et son gouvernement à Idlib, ville du nord-ouest de la Syrie détenue par les rebelles, le 15 mars 2023. (Crédit :OMAR HAJ KADOUR / AFP)
Un petit garçon brandit un drapeau syrien pendant un rassemblement marquant le douzième anniversaire du début du soulèvement contre le président Bashar El-Assad et son gouvernement à Idlib, ville du nord-ouest de la Syrie détenue par les rebelles, le 15 mars 2023. (Crédit :OMAR HAJ KADOUR / AFP)

Plusieurs milliers de Syriens ont manifesté mercredi dans la ville d’Idleb pour marquer le 12e anniversaire des premières manifestations contre le régime du président Bachar al-Assad en 2011 et exprimer leur refus de toute « normalisation » avec Damas.

La répression brutale de ce soulèvement dans le sillage du « Printemps arabe » avait déclenché une guerre civile meurtrière, qui s’est complexifiée avec l’intervention de plusieurs acteurs au fil des années, et entraîné l’isolement de Bachar al-Assad sur le plan diplomatique.

Le conflit entre mercredi dans sa 13e année avec plus de 500.000 morts, plusieurs millions de déplacés et une profonde crise économique et humanitaire. Le pays a en outre été durement touché par le séisme meurtrier du 6 février qui a également frappé la Turquie voisine.

« Si nous n’obtenons pas de financement supplémentaire, nous devrons couper (l’aide) à 3,8 millions de personnes sur un total de huit millions d’ici juillet », a déclaré à des journalistes Corinne Fleischer, directrice régionale du Programme alimentaire mondial (PAM) à Dubai.

Les besoins atteignent un record depuis 2011, avec 12,9 millions de personnes touchées par l’insécurité alimentaire, selon la directrice qui souligne que le PAM a besoin de 700 millions de dollars jusqu’à fin 2023.

L’Unicef a averti mercredi que des millions d’enfants étaient exposés à un risque accru de malnutrition après 12 ans de conflit et les récents tremblements de terre.

L’organisation a dit avoir besoin de 172,7 millions de dollars pour une assistance vitale immédiate aux 5,4 millions de personnes (dont près de la moitié sont des enfants) touchées par le séisme.

Un petit garçon brandit un drapeau syrien pendant un rassemblement marquant le douzième anniversaire du début du soulèvement contre le président Bashar El-Assad et son gouvernement à Idlib, ville du nord-ouest de la Syrie détenue par les rebelles, le 15 mars 2023. (Crédit :OMAR HAJ KADOUR / AFP)

« Liberté et dignité »

Entre-temps, le président Assad effectue une visite officielle à Moscou, qui a apporté un soutien militaire décisif à l’armée syrienne dans la guerre, alors qu’à Idleb (nord-ouest), dernière enclave résistant à son régime malgré des années d’offensives meurtrières soutenues par la Russie, des milliers de manifestants ont arboré des drapeaux et banderoles de l’opposition syrienne.

« Le peuple réclame la chute du régime » ou « Liberté et dignité pour tous les Syriens », pouvait-on lire sur deux banderoles de la façade d’un bâtiment de la place principale de la ville.

Les régions échappant au contrôle de Damas dans le nord de la Syrie comptent actuellement plus de quatre millions d’habitants, dont au moins la moitié sont des déplacés.

« Nous sommes venus célébrer l’anniversaire de la révolution, une grande date que tout Syrien libre porte dans son coeur », dit à l’AFP Abou Chahid, un manifestant de 27 ans. « Nous sommes fiers de ce jour où nous sommes parvenus à briser la barrière de la peur et manifester face au régime criminel ».

Le séisme dévastateur du 6 février a donné lieu à une intense « diplomatie du séisme » ayant permis au président Assad de sortir quelque peu de son isolement, plusieurs pays arabes ayant repris contact avec lui pour envoyer de l’aide à son pays.

Mais, « même si tous les pays du monde normalisent (leurs relations) avec le régime, la révolution continuera », promet à l’AFP une manifestante à Idleb, Salma Seif, 38 ans, déplacée de Damas.

« Je suis contre tout compromis avec un régime criminel », dit pour sa part à quelques mètres de là Ali Hajj Sleimane, 24 ans et handicapé depuis une frappe aérienne du régime qui l’a grièvement blessé.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.