Des tables de massage aux manifestations anti-Netanyahu
Rechercher

Des tables de massage aux manifestations anti-Netanyahu

L'homme à l'origine de cette idée dit que son plan initial était de détendre les policiers : "Ils traversent une période très difficile, j'en suis sûr, sur le plan personnel"

Des tables de massages dressées par les activistes lors d'une manifestation aux abords de la résidence du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 1er août 2020. (Crédit : Anat Peled/Times of Israel)
Des tables de massages dressées par les activistes lors d'une manifestation aux abords de la résidence du Premier ministre Benjamin Netanyahu à Jérusalem, le 1er août 2020. (Crédit : Anat Peled/Times of Israel)

La tension était grande lors de la manifestation de samedi demandant la démission du Premier ministre Benjamin Netanyahu, mais une nouvelle attraction espérait réduire un peu la tension : un stand où les manifestants étaient choyés avec des massages gratuits au milieu du chaos.

L’homme derrière cette idée est Ohad, 30 ans, qui vit dans le nord d’Israël. Selon Ohad, le message est double : aider physiquement les gens à se libérer de leur colère et de leur stress, mais aussi symboliquement dire à Netanyahu de « laisser tomber immédiatement ».

L’idée originale d’Ohad était de prodiguer des massages à la police.

« Ils traversent une période très difficile, j’en suis sûr, sur le plan personnel », a-t-il déclaré.

Bien qu’il n’ait pu masser que les manifestants, il a été surpris par les réactions positives. « Les réponses ont été étonnantes. Je ne m’attendais pas à quelque chose comme ça, je pensais que nous ne serions qu’une drôle d’attraction passant au plan secondaire. »

Il a l’intention de continuer à proposer ces massages lors des prochaines manifestations.

Des milliers de manifestants scandent des slogans et brandissent des pancartes lors d’une manifestation contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu devant sa résidence à Jérusalem, le samedi 1er août 2020. (AP/Oded Balilty)

Environ 10 000 personnes ont occupé samedi soir la place de Paris à Jérusalem pour appeler à la démission de Netanyahu, lors du plus grand rassemblement jamais organisé par ce mouvement antigouvernemental en plein essor, qui a fait descendre dans la rue des militants, dont beaucoup sont jeunes et nouvellement actifs politiquement.

La police a autorisé les manifestants à rester sur la place jusqu’à environ une heure du matin. Alors que la plupart des participants sont partis d’eux-mêmes, un groupe restant à opposer une résistance. Finalement, les forces de l’ordre ont été déployées pour évacuer le noyau restant de manifestants et 12 personnes ont été détenues ou arrêtées, a rapporté la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...