Des travailleurs d’un hôtel jordanien à Eilat se battent sur « l’honneur du roi »
Rechercher

Des travailleurs d’un hôtel jordanien à Eilat se battent sur « l’honneur du roi »

Un homme du royaume hashémite s’est battu avec un compatriote qui aurait "manqué de respect" au monarque ; la police a transféré l’assaillant de l’autre côté de la frontière

Un hôtel à Eilat, le 1er juin 2014. Illustration. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)
Un hôtel à Eilat, le 1er juin 2014. Illustration. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

Deux travailleurs jordaniens à Eilat en sont venus aux mains au sujet de « l’honneur » du roi jordanien Abdallah II samedi, a annoncé la police.

Selon un communiqué de la police, un des Jordaniens a eu l’impression que le second était irrespectueux envers le roi et l’a attaqué en lui infligeant des blessures mineures.

L’assaillant a été interpellé pour être interrogé et a ensuité été renvoyé en Jordanie.

Le Jordanien blessé était à l’hôpital pour traitement.

Plus tôt cette année, Israël et la Jordanie ont négocié un projet pilote qui permettrait à un petit groupe de citoyens jordaniens d’obtenir un emploi dans le secteur de l’hébergement israélien.

Le programme permet à 700 Jordaniens de traverser la frontière pour travailler dans la ville balnéaire de la mer Rouge d’Eilat, et l’accord autorisera, à terme, 1 500 personnes.

Les 40 hôtels d’Eilat emploient 9 000 travailleurs, un tiers d’entre eux pour les travaux ménagers.

Le programme très cadré impose aux travailleurs jordaniens de rentrer en Jordanie avant 20h chaque soir, leur interdit d’aller au delà des limites de la ville d’Eilat et les restreint au travail de nettoyage.

Selon le Washington Post, les nouveaux employés sont à 99 % des hommes, et après avoir été sélectionnés par le gouvernement jordanien et les hôtels israéliens, ils passent par une vérification complète par le Shin Bet, l’agence de sécurité intérieure d’Israël.

Parce que les buts du programme incluent de mettre un terme à la dépendance du secteur hôtelier sur les employés africains migrants illégaux, les hôtels doivent licencier un Africain à chaque fois qu’ils emploient un Jordanien, selon le Post.

La Jordanie a signé un traité de paix en 1994, devenant le deuxième voisin d’Israël après l’Egypte à établir des relations diplomatiques complètes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...